Le bourgmestre de la Gombe arrache des banderoles du CALCC rappelant l’interdiction du trosième mandat de Joseph Kabila

0

Le Bourgmestre de la commune de Gombe (Kinshasa), Dolly Makambo Nawej s’est présenté avec sa garde au Centre interdiocesain et a fait arracher les banderoles sur lesquels on pouvait lire : « pas de 3ème mandat présidentiel,  pas de révision constitutionnelle ».

Certains témoins affirment que les gardes du corps du bourgmestre Dolly Makambo Nawezi ont menacé de tirer sur les agents commis à la garde du Centre interdiocésain qui refusaient d’obéir à leurs ordres.

 Contacté par MCN Team, le secrétaire général de la Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco), Abbé Donatien Nshole confirme les faits. « Le bourgmestre s’est présenté aux environs de 15 heures locales avec quelques hommes en uniforme. Il a arraché les banderoles placées au Centre interdiocesain par le CALCC,  une structure de laïcs catholiques. À travers ces affiches, le CALCC n’a fait que rappelé ce qui est repris dans l’accord de la Saint Sylvestre, interdisant au président Kabila de briguer un troisième mandat présidentiel, conformément à la Constitution », a-t-il déclaré.

Indigné par cet acte qu’il qualifie d’inacceptable, Donatien Nshole a ajouté  que « la RDC ne mérite pas ce genre comportement ».

Rappelons que la RDC prépare les élections présidentielles qui, selon la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), devront se tenir le 23 décembre 2018. Élection à laquelle le président Kabila ne devra se présenter conformément à la Constitution, parce qu’ayant épuisé les deux mandats lui reconnus par la loi.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire