L’artiste Barly Baruti accuse la Bracongo d’utiliser son dessin sans son accord

0

Le dessinateur et peintre Barly Baruti et la société brassicole Bracongo sont opposés au sujet de l’utilisation d’un dessin produit par l’artiste. L’affaire remonte à l’année passée. L’entreprise brassicole demande à l’artiste de lui produire un dessin pour une affiche publicitaire de la bière Tembo.

Barly Baruti entreprend de produire un dessin de tête d’éléphant pour cette affiche. La bière Tembo dispose déjà d’une tête d’éléphant comme logo. Estimant que le dessin repris sur la bouteille de la boisson n’est pas bien fait, le dessinateur en conçoit un autre pour l’affiche publicitaire. M. Baruti affirme que la Bracongo lui a ensuite demandé d’utiliser son dessin pour les verres avec lesquels la bière est servie notamment dans les débits boisson. Demande à laquelle il a accédé après avoir été payé.

«Ils sont venus me trouver pour me dire ‘’est-ce qu’on peut utiliser votre dessin pour les verres ?’’. Je leur ai donné mon aval. Ils m’ont payé pour cela, ils ont mis sur les verres», relate l’artiste.

Le différend entre les deux parties commence quand la Bracongo utilise le dessin de l’artiste comme logo sur la bouteille de Tembo. Barly Baruti dit être surpris de cet usage, affirmant n’avoir pas donné son accord.

Pour expliquer l’affaire, l’artiste y va de cette métaphore:

«Si je fais votre portrait, vous me payez pour votre portrait d’accord. Mais le jour où vous prenez ce portrait et vous voulez en faire des T-shirts, des chapeaux ou n’importe quel support, je dois être averti parce que ce n’était pas ça le but premier de ce dessin-là. C’est ça le droit !»

«Les juges ont statué»

A la Bracongo, on affirme que le différend a été porté devant la justice qui a déjà tranché au premier et au second degré en faveur de l’entreprise.

«C’est un confit qu’il a porté devant les cours et tribunaux. Les deux argumentaires ont été présentés aux juges et les juges ont statué conformément à la loi. La justice, tant au premier degré qu’au second degré, a donné raison à la Bracongo. Jusque-là on ne s’en tient qu’à ces décisions de justice», explique John Aluku, directeur juridique de la Bracongo.

Barly Baruti a saisi la cour suprême de justice et compte porter l’affaire devant un tribunal en Europe où se trouve le siège de la maison mère de Bracongo, le groupe Castel.

«Ils n’ont pas gagné. Moi j’ai fait recours. Et maintenant, je vais attaquer directement à partir de l’Europe. Je vais attaquer directement le patron qui est donc le groupe Castle», souligne le dessinateur.

De son côté, le directeur juridique de la Bracongo explique que son entreprise a une personnalité juridique différente du groupe Castle.

«Je crois qu’il y a un problème de personnalité. La Bracongo a une personnalité distincte de ses actionnaires. De toutes les façons, il est libre d’aller partout où il [veut] mais le juge saisi devra  analyser de sa compétence avant de rendre une décision», fait-il savoir.

 

La décision de la Cour suprême devrait tomber dans les prochains jours.

Source : radiookapi.net

Laisser un commentaire