L’AFDC menace d’avoir son candidat président du Sénat

0

« L’AFDC estime que s’il y aura un autre candidat président du Sénat qui sortirait en dehors du Conseil politique du FCC, l’AFDC aura son propre candidat président du Sénat et nous sommes sûrs que nous allons remporter », prévient, sur Top Congo FM, Philippe Udji.  

Mais, avant d’y arriver, ce cadre du regroupement politique dirigé par Modeste Bahati Lukwebo dénonce des « démarches entamées par les sociétaires du FCC qui s’écartent de notre charte constitutive ».

Il dénonce également ce qu’il qualifie « d’approche discriminatoire ».

Pour y remédier, le regroupement politique « sollicite le pilotage du Sénat et demande à l’autorité morale du FCC de jouer son rôle d’arbitre au nom du principe du poids politique afin de garantir la paix au sein de cette megastructure ».

Au cas contraire, « le FCC et son autorité morale balisent le lit de contestations ».

2ème force politique du FCC 

Avec ses « 70 députés provinciaux, 42 députés nationaux, 2 gouverneurs élus, 7 vice-gouverneurs et 12 sénateurs », l’AFDC estime avoir « le plein droit et le plein devoir de faire entendre la voix de ces électeurs au niveau des réunions interinstitutionnelles ».

Philippe Udji précise que Modeste Bahati Lukwebo « dispose d’actifs en termes de moyens politiques, financiers et est dans une démarche purement démocratique. Donc, ce ne sont pas d’ambitions démesurées ».

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire