La société civile redoute la famine à Kalemie après les incendies des champs

0

La société civile de Tanganyika dit craindre que la ville de Kalemie connaisse dans « un avenir proche » la famine après une attaque perpétrée le 29 avril par des présumés miliciens pygmées contre les villages situés autour de la localité de Tabacongo. Les assaillants auraient incendié des champs appartenant aux paysans d’une dizaine de villages.

Des incendies qui font craindre à Modeste Kabazi, porte-parole de la société civile du Tanganyika (SOCITANG), une famine à Kalemie. La ville est approvisionnée en produits de champs à partir de ce secteur.

« Le seul côté qui approvisionnait encore la ville de Kalemie en produits vivriers, c’était ce groupement. Est-ce que ce n’est pas un danger d’asphyxie de Kalemie ? C’est certes un véritable danger. Dans un proche, très proche avenir, on craint la famine à Kalemie », s’est inquiété M. Kabazi.

Il a appelé les autorités provinciales à mettre en place des stratégies pour arrêter le cycle de violences et ramener la paix.

Le gouverneur du Tanganyika, Richard Ngoy Kitangala, fait savoir que « des efforts sont en cours pour  ramener la paix et relancer les projets de développement ». Il appelle également les habitants de Tanganyika à la la paix.

Le bilan de l’attaque  de Tabacongo par des présumés miliciens pygmées n’est pas encore précisément connu. Des déplacés contactés par Radio Okapi avancent le bilan de 4 morts et des centaines de maisons incendiées. Un bilan que contestent les autorités provinciales qui parlent d’un mort et d’une dizaine de maisons incendiées.
 

Source : radiookapi.net

Laisser un commentaire