La RDC ne participera pas à la conférence humanitaire de Genève, tranche She Okitundu

0

La RDC ne participera pas à la conférence humanitaire de Genève prévue le 13 avril prochain. Le vice-premier ministre et ministre des Affaires étrangères, Leonard She Okitundu a donné cette position du gouvernement, mardi 3 avril, lors d’une conférence de presse organisée à Kinshasa.

Il dit avoir notifié le secrétaire général des Nations unies dans une correspondance en date du 31 mars dernier.

«Dans ce document, nous avons fait part au secrétaire général des Nations unies notre étonnement de voir la RDC classer en L3, c’est-à-dire le niveau de gravité le plus élevé. Catégorisation qui projette une image de catastrophe extrême et généralisée», a décrié Léonard She Okitundu.

Selon lui, la situation humanitaire de la RDC est assimilée à certains pays du monde «où se déroule des guerres à haute intensité engageant des armées de plusieurs pays avec des bombardements massifs et récurrents depuis de nombreuses années et accompagné d’un effondrement de l’Etat.»

«Ce qui n’est absolument pas le cas en RDC qui fait plutôt face à des attaques non conventionnelles et asymétriques des groupuscules terroristes et des groupes armés criminels», a indiqué le chef de la diplomatie.

Léonard She Okitundu reconnait que la situation humanitaire de la RDC n’est pas «moins préoccupante» mais s’insurge contre «l’exagération dans la description qui ne correspond nullement  à la réalité sur le terrain.»

«Elle est même contreproductive pour l’image de marque et l’attractivité de notre pays, et agit comme repoussoir pour les investisseurs potentiels en RDC. Ce qui va à l’encontre de l’intérêt majeur des populations congolaises», a-t-il fait savoir.

Le Conseil de sécurité de l’ONU a fait part de sa vive inquiétude le 24 mars dernier, concernant la détérioration de la situation humanitaire en RDC, «qui est devenue catastrophique dans certaines régions du pays.»

Les membres du Conseil se sont déclarés aussi profondément préoccupés par le nombre très élevé de personnes déplacées à l’intérieur du pays, qui a plus que doublé au cours de l’année écoulée et dépasse aujourd’hui les 4,49 millions, par la présence en RDC de 540.000 réfugiés et par le fait que plus de 714.000 réfugiés congolais se trouvent dans des pays voisins du fait de la poursuite des hostilités.

Source: http://www.radiookapi.net/

Laisser un commentaire