La peine de mort requise contre 22 des 36 prévenus de la bande terroriste « Kamwena Nsapu/Kinshasa »

0

Le lieutenan- colonel Alpha Limbaya, officier du ministère public a demandé jeudi 11 octobre 2018 dans son réquisitoire au tribunal militaire de garnison de la Gombe de condamner, sans admission des circonstances atténuantes, à la peine de mort, vingt-deux (22) de trente-six (36) prévenus de la bande terroriste « Kamwena Nsapu/Kinshasa », pour association de malfaiteurs, terrorisme, participation à un mouvement insurrectionnel, meurtre et coups et blessures volontaires aggravés, détention illégale d’armes de guerre et violence à sentinelle.

Il  a également requis la peine de servitude pénale à perpétuité à quatorze (14) autres prévenus de cette même bande pour les mêmes préventions.

Le ministère public a requis la peine de mort pour avoir commandé le mouvement insurrectionnel aux prévenus Daniel Mukengeshay Kapuku, Ben Tshimanga et Christian Mukadi, ainsi que pour avoir transporté  le mouvement insurrectionnel du Kasaï à Kinshasa, association de malfaiteurs et terrorisme aux prévenus Ferdinand Bakenga et Ali Mputu.

Par ailleurs, l’organe de la loi a, en outre, libellé dans son réquisitoire la condamnation des prévenus Mazanga Mazarin, Eric Ngalamulume, Jean-Jacques Bakajika, Roger Tudiakuila, Pascal Kabangu, Ntumba Mbuyi Romain, Francky Kabamba, Reagan Lumenga, Edo Nkashama, Jean Kabasele Kaluila, Mpoyi Mukendi, Ntumba Ntumba Aaron, Ntumba Ntumba Papy, Kabupue Isaac, Fatou Kapinga, Biaya Mukanza et Kanionga Dikubakuba pour avoir perpétré des meurtres lors des attaques de la prison de Makala, des commissariats urbains de Mont-Amba et de la Funa ainsi que du marché central de Kinshasa.

En ce qui concerne la peine de servitude pénale à perpétuité, le lieutenant-colonel Alpha Limbaya l’a requis aux prévenus Kupa Kwa Nzambi, Kalala Calvin, Kasongo Djibril, Nancy Nashakale, Anny Nambu, Costa Tujibikile, Georges Bakamana, Prospère Mubengay, Beya Jeco, Joseph Tshanima, Simon Tshimbombo et Séraphin Kabasu Nkufulu.

Il a, par ailleurs, demandé au tribunal de dire non établit en fait comme en droit la prévention de meurtre à l’égard de ces prévenus, avant de solliciter l’admission de circonstance atténuante au prévenu Paul Mukenge Mukenge pour avoir collaboré avec le tribunal lors de l’instruction de la cause.

Le ministère public a demandé aussi au tribunal de dire les actions civiles recevables et fondées car les parties civiles ont démontré à travers leurs conclusions les préjudices subis par l’Etat et leurs clients, tout en sollicitant la condamnation seule des prévenus au paiement de dommages et intérêts.

Le colonel Alpha Limbaya a, enfin sollicité le rejet de la requête de la partie civile Musabile Musabile portant condamnation in solidum des prévenus avec  l’Etat congolais parce que ce dernier n’a pas été appelé en garantie.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire