La MONUSCO travaille pour ramener la paix à Bijombo (Lieutenant général Martins Filho)

0

 
Le commandant des forces de la MONUSCO le lieutenant général Martins Filho a affirmé que la MONUSCO, à travers tous ses services, travaille pour stabiliser le pays et ramener la paix dans la région de Bijombo. Il a fait cette déclaration de retour d’une mission d’inspection des troupes onusiennes déployées dans les hauts plateaux de Bijombo, en territoire d’Uvira.
 
Le lieutenant général Martins Filho est allé se rendre compte de l’évolution de la situation sécuritaire dans cette zone où sont rapportées des violences intercommunautaires.
 
« Si on a besoin de notre présence, de notre intervention à n’importe quel coin de la région, nous serons en mesure de nous y retrouver. Il est important d’insister sur le fait que, non pas seulement les militaires mais aussi nos collègues civils, des autres services, des conseillers politiques, ceux des affaires civiles, ceux des droits de l’homme,… tout le monde qui fait partie de la MONUSCO essaie de travailler avec les nationaux afin de stabiliser le pays en amenant la paix dans cette région», a affirmé le lieutenant général Martins Filho.
 
Depuis bientôt deux semaines, les troupes onusiennes dans la zone de Bijimbo tentent de soutenir les efforts civils et militaires pour la paix et le dialogue, et ainsi garantir la protection des populations civiles. Mais certaines sources rendent compte de la présence des groupes armés étrangers aux côtés des miliciens antagonistes.
 
« En effet quand j’étais là-dessus (Plateaux de Bijimbo), j’ai reçu la même information que des groupes armés étrangers soutiennent les deux parties en conflit. Mais nous ne pouvons pas le confirmer. C’est quelque chose qui nécessite une profonde réflexion afin de nous certifier que nous avons des interférences des groupes armés étrangers dans cette région. Nous avons un message fort qui dit ceci : par le fait que  nous ne pouvons pas être partout, parce que nous ne sommes qu’à 16 000 militaires dans la force de la MONUSCO. Bien qu’on ne peut pas être partout, nous sommes capables de nous déployer rapidement en cas de besoin », a assuré lieutenant général Martins Filho.

Source: http://www.radiookapi.net/

Laisser un commentaire