La grogne monte au sujet du calendrier électoral en RDC

0

Les élections auront-elles lieu avant la fin de l’année en cours? C’est la question cruciale en République démocratique du Congo. Alors que le président Joseph Kabila a jeté, dans une interview à la presse allemande la semaine dernière, un doute au sujet de ces scrutins, la CENI se retrouve sous les tirs croisés de l’opposition et des organisations de la Société civile, qui réclament tous la publication du calendrier électoral.

Vendredi, huit mouvements citoyens ont signé une déclaration commune appelant le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres à « exiger la publication immédiate d’un calendrier électoral par la CENI conformément à la Constitution, aux lois de la République et à la résolution 2348 du Conseil de Sécurité des Nations Unies« .

De son côté, Corneille Nangaa, le président de la CENI, affirme qu’il y a d’abord des préalables à respecter avant la divulgation de ce calendrier. Dans une interview au journal congolais Le Soft International, il a néanmoins promis la publication pour « bientôt ».

« Comme j’ai eu à le dire à plusieurs reprises, la CENI doit au préalable avoir la lisibilité voulue sur le financement, la logistique ainsi que l’évaluation, conformément à l’Accord politique de la Saint Sylvestre, de la faisabilité des élections du point de vue technique, selon la séquence prévue par ledit accord. Dès que ces indications sont claires, le calendrier sera publié. Il y a déjà quelques bonnes nouvelles à cet effet notamment: un, l’appui logistique tel que stipulé par la Résolution 2348 du Conseil de Sécurité des Nations Unies qui donne un mandat clair à la MONUSCO quant à ce« , explique-t-il.

Par ailleurs, outre le financement et la logistique,  le Conseil national de suivi de l’accord et du processus électoral (CNSA) reste tout aussi un préalable évoqué par Corneille Nangaa. « Le débat en cours sur la loi des finances 2017 donnera des indications sur les décaissements. Ces deux facteurs associés à l’évaluation conjointe du processus par la CENI, le gouvernement et le Conseil National de Suivi de l’Accord (CNSA) ouvriront la voie à la publication du calendrier par la CENI. Nos équipes techniques intégrées sont déjà à pied d’œuvre et en voie d’évaluer la question« , ajoute-t-il.

Le président Joseph Kabila a initié le 13 mai dernier le processus pour la mise en place du CNSA, demandant aux parties prenantes de lui envoyer la liste de délégués à cette institution qui a pour charge de superviser le processus électoral.  La budget national pour le financement de ces élections a  de son côté été  jugé recevable, après sa défense  à l’Assemblée nationale la semaine dernière à Kinshasa.

Joseph Kabila a par ailleurs apporté son soutien au président de la CENI vendredi à Kinshasa, lui demandant de ne pas céder « aux pressions extérieures » au sujet du processus électoral en cours.

Source : Politico CD

Laisser un commentaire