La CENCO prie Madame Zerrougui d’appuyer de manière effective et sans relâche le processus électoral en RDC

0

La Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO) a, dans un communiqué rendu public ce mercredi 14 février 2018, salué l’arrivée de Madame Leila Zerrougui à la tête de la Monusco en qualité de Représentante Spéciale du Secrétaire général des Nations Unies en République Démocratique du Congo (RDC), et lui souhaite un fructueux mandat.

Pour rappel, un communiqué de la mission onusienne en RDC, rendant compte de la prise des fonctions de Mme Leila Zerrougui et publié le dimanche 11 février 2018, rapportait que « La MONUSCO demeure engagée à soutenir, conformément à son mandat et dans le respect de la Constitution congolaise, l’application intégrale de l’accord politique du 31 décembre 2016 qui énonce les principes généraux concernant la tenue des élections, le transfert pacifique du pouvoir et la consolidation de la stabilité en RDC.»

Etant porteuse des aspirations légitimes du Peuple congolais pour une alternance politique apaisée en 2018, « la CENCO prie Madame Zerrougui d’appuyer de manière effective et sans relâche le processus électoral en RDC, conformément à la Résolution 2348 du Conseil de sécurité des Nations Unies, pour permettre à la jeune démocratie congolaise de sortir de l’auberge, et aussi à avoir un regard attentif sur la question des droits de l’homme ».

C’est ainsi que «  la CENCO saisit cette occasion pour rappeler à l’actuelle Représente Spéciale du Secrétaire Général des Nations Unies qu’elle est une institution religieuse au service du bien commun et du peuple congolais pour son bien-être qui passe par la consolidation de la démocratie, le respect des droits de l’homme et de la dignité humaine, dans la ligne des enseignements de l’Evangile. A ce titre, la CENCO est disposée à collaborer avec la MONUSCO dans la mesure du possible », indique le communiqué de la Conférence épiscopale. Avant de constater que « l’actuelle Représentante Spéciale du Secrétaire général des Nations Unies en RDC a déjà travaillé au pays et connait le terrain où elle est appelée à évoluer ».

La diplomate algérienne, nommée en fin décembre 2017 en remplacement de Maman Sambo Sidikou, est arrivée à Kinshasa et a officiellement pris ses fonctions le lundi 12 février 2018 en tant que Représentante spéciale du secrétaire général des Nations unies en République démocratique du Congo (RDC) et cheffe de la Mission de l’Organisation des Nations unies pour la stabilisation en RDC (MONUSCO).

Source : Media Congo

Laisser un commentaire