Kongo-Central : marche pacifique à Muanda pour s’opposer à la construction du pont reliant Kinshasa et Brazzaville

0

Des centaines de personnes sont descendues dans la rue, samedi 18 mai, dans la cité côtière de Muanda au Kongo-Central. Les manifestants réclament la construction du port en eau profonde à Banana et s’opposent au projet de construction de la route rail reliant Kinshasa et Brazzaville. La marche a été organisée sous l’initiative des organisations de la société civile et des partis politiques locaux.

Elle est partie du siège de l’UPDS avec comme point de chute le bâtiment administratif du territoire de Muanda. 

Après 7 km de parcours, les manifestants ont déposé un mémorandum à l’administrateur du territoire. 

« On demande que le Chef de l’Etat ne participe pas au jet du pont Kinshasa-Brazzaville avant la construction du port en eau profonde de Banana. Ce sera fatal sur le plan économique pour la province du Kong-Central », a déclaré Nelson Tamba secrétaire rapporteur de la coordination de la société civile de Muanda.

Selon lui, toutes les sociétés qui dépendent de la situation maritime risquent de fermer.

« Nous allons gonfler les effectifs des chômeurs. Imaginez alors quel serait l’impact du Pont Maréchal. Que deviendront les hôteliers de Boma, Muanda et Matadi. Que deviendront l’Office congolaise de contrôle ? la Société nationale d’assurances, la Douance, les Lignes maritimes congolaises » ? s’interroge-t-il.

La Banque africaine de développepent (BAD) a annoncé la début des travaux de construction du pont-route-rail Brazzaville-Kinshasa août 2020. Les études de faisabilités sont terminées. Cet ouvrage coutera 660 millions USD. L’argent viendra de la plateforme d’investissement Africa 60 et de la BAD.

Près de 4 km séparent les deux villes. Ce pont permettra de relier Kinshasa au port en eau profonde de Pointe-Noire en une seule ligne ferroviaire.

Source: http://www.radiookapi.net/

Laisser un commentaire