Kongo-central: Les jeunes réclament le mérite de Joseph Kasa-Vubu au rang de héros national

0

Ces jeunes de la Société civile forces vives du Kongo-central estiment que feu le Président de la République Joseph Kasa-Vubu devrait être compté parmi les héros nationaux à l’instar de Patrice-Emery Lumumba et de M’Zee Laurent Désiré Kabila. Ils recommandent que le premier Président de la République soit aussi considéré comme un patrimoine national. Aussi, qu’il soit décrété au cours du mois de mars « la semaine Président Joseph Kasa-Vubu ».

Les jeunes de la province du Kongo-central ont commémoré le 48ème anniversaire de la mort de feu premier Président de la République démocratique du Congo Joseph KASA-VUBU, le 24 mars dernier. A cette occasion, ils ont adressé un mémorandum au Président de la République Joseph Kabila Kabange.

Représentés par la Dynamique des jeunes de la Société civile forces vives, et le Corps des jeunes volontaires associés à d’autres forces vives de la province de Kongo central tels que le Conseil provincial de la jeunesse, le Parlement des jeunes, le Forum national de la jeunesse, l’Echo de la jeunesse, la Synergie des jeunes unis pour le développement du Kongo-central, le Cadre des concertations pour les élections apaisées, ces jeunes du Kongo-central sollicitent  du Chef de l’Etat la reconnaissance de mérite de feu Président Joseph KASA-VUBU.

Ils remercient en outre le Président de la République Joseph Kabila d’avoir songé à ériger en la mémoire de Joseph Kasa-Vubu, un mausolée digne de sa valeur à Singini son village natal. A savoir, le premier Président de la République démocratique du Congo Joseph Kabila était né en 1017 et décédé le 24 mars 1969 à la l’hôpital de la Croix-Rouge à Boma, soit à l’âge de 52 ans. Le 24 mars dernier, il a totalisé 100 ans, c’est-à-dire, un siècle de la commémoration de sa naissance et 48 ans depuis qu’il a quitté la terre des hommes.

Dans leur mémo, les jeunes du Kongo-central affirment que le Feu Président Kasa-Vubu fut un homme de grande valeur, mais qui, aujourd’hui, semble être oublié. Pourtant, estiment-ils que le Feu Président Joseph Kasa-Vubu serait compté parmi les héros nationaux au même titre et rang que Feu ancien Premier ministre Patrice-Emery Lumumba et Feu Président de la République Laurent Désiré Kabila. Ce, en se référant à son discours « déclencheur » du 04 janvier 1959 ayant précipité l’accession du pays à la souveraineté nationale et internationale.

Tout en étant le premier Président de la République, en dirigeant un pays postcolonial à la dimension d’un continent avec des ressources naturelles, Joseph Kasa-Vubu a fait preuve des vertus morales, telle que l’honnêteté dans la gestion de la chose publique. « Il remboursait au trésor public les restes de ses frais de mission, malgré son rang, il payait la douane pour ses biens privés comme tout citoyen… »

Des recommandations au Chef de l’Etat

Les jeunes du Kongo-central soutiennent que les vertus du Feu Président Joseph Kasa-Vubu soient inculquées à la jeune congolaise d’aujourd’hui à travers l’initiation à la nouvelle citoyenneté. Voilà pourquoi, ont-ils formulé quelques recommandations à l’endroit du Président de la République.

Entre autres, ils demandent au Chef de l’Etat Joseph Kabila de faire de la semaine du 20 au 28 mars de chaque année comme « la semaine Président Joseph Kasa-Vubu » en prélude de la date du 24 mars qui est la date de sa mort. Ils recommandent aussi que les médias publics, chaines de télévision et radio, parlent de Joseph Kasa-Vubu, de son histoire, de sa vie et de sa gestion de la chose publique.

Les jeunes du Kongo-central exigent que feu le Président de la République Joseph Kasa-Vubu soit aussi considéré comme un patrimoine national, vu l’honnêteté qu’il a démontrée et l’esprit de vouloir éviter au peuple le bain de sang lors de sa relégation au village natal. Ils réclament un entretien permanent au mausolée de feu le Président de la République Joseph Kasa-Vubu à Singini et aménager une érosion qui menace ce mausolée.

Ils réclament, en outre, l’opérationnalisation de l’hôpital construit et équipé quatre ans plus tôt à Singini, soit son inauguration et sa mise à la disposition de la population locale. « Car depuis sa construction jusqu’à ce jour, cet hôpital n’a jamais fonctionné. Les populations de Bemba Singini, Lukamba Bemba, Kayingoma 1 et Kayingoma 2 font beaucoup de kilomètres pour aller se faire soigner ailleurs, alors qu’il y a un hôpital construit et équipé qui dessert le secteur », soulignent les jeunes du Kongo-central dans leur mémorandum.

Source : Media Congo

Laisser un commentaire