Kongo-Central : Absence d’engouement dans les centres d’enrôlement des électeurs

0

Le souhait maintes fois exprimé par le Gouverneur Jacques Mbadu Nsitu de voir la province du Kongo Central atteindre le chiffre de 3 millions d’enrôlés ainsi que les prévisions de la Ceni qui consistent à enrôler 1.951.014 d’électeurs deviennent de plus en plus hypothétique,  un mois et demi depuis le lancement officiel, le 30 avril 2017, desdites opérations dans cette contrée de la République Démocratique du Congo.

Cela est d’autant plus vrai étant donné de l’absence manifeste des requérants, ces derniers jours, dans presque tous les centres d’identification et d’enrôlement où les agents de la CENI commis à cette opération tournent les pouces.

Ce constat amer a été fait par Bernardine Kitondo Bodisa, Secrétaire Exécutif Provincial de la Ceni/Kongo Central, au cours d’un entretien, le week-end dernier, avec  la presse locale, à la paillotte du siège provincial de la Ceni, à Matadi, concernant l’état des lieux du processus électoral au Kongo Central.

Selon le n° 1 de la Ceni au Kongo Central, un mois et demi après le lancement desdites opérations, les tendances sont encore à 56.83 % d’enrôlés sur l’ensemble de la province dont 51.59 % d’hommes  contre 46.9 % seulement des femmes.  S’agissant de la ville de Matadi qu’est la capitale du Kongo Central, les tendances, pour l’heure, sont à 68.27 % dont 51,043 % d’hommes contre 48,96 % de femmes.

Ce qui inquiète la Secrétaire Exécutive Provinciale de la Ceni qui déplore par ailleurs une baisse criante du taux de participation de la population à cette activité liée à la révision du fichier électoral.  Selon elle, si cette situation perdure, il sera difficile pour la province du Kongo Central d’atteindre le nombre d’enrôlés prévu par la Ceni et même le chiffre de 3 millions d’enrôlés souhaité  par l’autorité provinciale.

Appels à l’intensification de la sensibilisation de la population

Devant cette situation qui risque de faire perdre à la province du Kongo Central de nombreux sièges à l’Assemblée tant provinciale que nationale, Bernardine Kitondo Bodisa a tapé du poing sur la table, tout en exhortant les professionnels des médias de cette province à contribuer à la sensibilisation de la population même en langue locale, afin d’amener cette dernière à s’enrôler massivement , pour réunir ne fut-ce que les prévisions de près de 2 millions souhaitées par la Ceni.

Face à ce manque criant d’engouement qui est constaté dans les différents centres d’identification et d’enrôlement des électeurs au Kongo Central, situation qui inquiète aussi le Chef de l’Exécutif provincial, Félicien Mbedi ya Kitembedi, ministre provincial en charge de l’Administration provinciale, Ordre public et Décentralisation, n’est pas allé par  le dos de la cuillère en insistant sur la sensibilisation son cheval de bataille.

Au cours d’une réunion qu’il a tenue le mardi 20 juin 2017 dans son cabinet de travail à l’intention du maire, des bourgmestres et des chefs de quartiers et avenues de cette ville, Félicien Mbedi a exhorté ces derniers à beaucoup plus d’ardeur, afin d’atteindre les 3 millions d’enrôlés tant souhaité par le Gouverneur Jacques Mbadu Nsitu.

A cet effet, il a invité ses interlocuteurs à conscientiser davantage leurs administrés n’ayant pas encore rempli ce devoir civique à le faire au plus vite, afin que le Kongo Central ait cette fois-ci plusieurs députés tant au niveau provincial que national.

Après  ces opérations d’enrôlement dont la clôture est fixée au 3 juillet 2017 en ce qui concerne plus spécialement le Kongo Central, la police, a-t-il martelé, sera déployée à travers toute la province pour faire le contrôle. Et toutes les personnes en âge de voter qui ne disposeront pas de la nouvelle carte d’électeur tenant lieu de carte d’identité seront sanctionnées, a-t-il prévenu.

Concernant les personnes qui ne détiennent pas des documents devant leur faciliter l’enrôlement, le Gouvernement provincial, a annoncé Félicien Mbedi ya Kitembedi, vient de disponibiliser gratuitement 8.000 attestations de naissance pour chacune des trois communes de la ville portuaire de Matadi.

Source : Media Congo

Laisser un commentaire