Kisangani: la ville privée d’eau et d’électricité

0

La crue du fleuve Congo, entraînant l’inondation d’une centrale électrique de la Société nationale d’électricité (Snél), a privé au moins un million de personnes d’électricité.​

 

Kisangani: la ville privée d'eau et d'électricitéLa panne d’eau et de courant électrique qui a frappé Kisangani, l’une des grandes villes de la République démocratique du Congo, a suscité le 13 novembre des versions contradictoires.  Le patron de la Snél,  Alain Atundu, a fait savoir qu’il avait pris des mesures face au « risque sanitaire et sécuritaire ».

« Les habitants de Kisangani ont partiellement de l’électricité, parce que nous avons amené des groupes électrogènes pour alimenter certains points stratégiques », a déclaré, pour sa part, le numéro 2 de la Snél, le directeur général, Jean Bosco Kayombo. « La distribution d’eau fonctionne depuis hier (dimanche) à 100% », a-t-il ajouté, précisant que l’eau est tout de même « rationnée ».

Sur le terrain, des habitants se plaignaient des pénuries. « Il n’y a toujours pas une solution appropriée concernant le problème d’eau et d’électricité dans la ville de Kisangani », a déploré, dans un communiqué, « la jeunesse de la société civile ». « La Snél dispose tout au plus de 48 heures pour fixer l’opinion sur le rétablissement du courant électrique », ajoute la même source qui appelle la population « au calme ».« Le job de la Snél, c’est de produire l’électricité, qui n’a pas de couleur politique », a commenté son numéro 2.

 

Légendes et crédits photo : 

Le centre-ville de Kisangani

Source : adiac-congo.com

Laisser un commentaire