Kinshasa : les parents d’élève de SAFAK dénoncent « la tentative d’expropriation » de cette école

0

Les parents d’élèves de l’école SAFAK implantée à Kinshasa dénoncentce qu’ils considèrent comme une tentative d’expropriation de cet établissement d’enseignement primaire et secondaire. Dans une déclaration faite lundi 13 août à Radio Okapi, ils accusent le ministre de tutelle, Gaston Musemena, de faciliter cette opération, au profit d’une Fondation turque dénommée Maarif.

Ces parents disent craindre que cette manœuvre qui intervient à deux semaines de la rentrée scolaire ne puisse perturber le cursus de leurs enfants.

Ils demandent au gouvernement, au nom de la souveraineté nationale, que le problème politique turc ne s’invite pas en RDC.

« Nous tenons à informer l’opinion que l’école SAFAK est un bien privé appartenant à une ONG de droit congolais. Cette école a été construite avec les efforts financiers des parents que nous sommes. A ce titre, aucune voie de droit ne permet de procéder à une cession des biens privés à une organisation tierce sans accord du propriétaire », a précisé Mme Noëmie Kilembe, membre du comité des parents.

Elle invite les autorités ainsi que les ONG de droits de l’homme à s’investir pour ne pas sacrifier la scolarité de plus de 500 élèves qui fréquentent cet établissement.

« Nous n’acceptons pas que soit perturbé et hypothéqué le cursus de nos enfants, pour qui nous avons tant investi dans cette école. Nous refusons fermement cette tentative de confiscation de l’école dont le changement brusque de gestion et de propriétaire a un impact négatif immédiat sur la formation et le cursus de nos enfants », a déclaré Noëmie Kilembe.

Pour sa part, le ministre de l’EPSP, Gaston Musemena a simplement déclarer exécuter l’ordre du gouvernement.
 

Source: http://www.radiookapi.net/

Laisser un commentaire