Kinshasa : la police disperse une marche improvisée par les partisans de Vital Kamerhe

0

Kinshasa : la police disperse une marche improvisée par les partisans de Vital Kamerhe
La police nationale congolaise a dispersé ce vendredi 12 janvier non loin de la cathédrale Notre Dame du Congo une marche improvisée par les partisans de l’opposant Vital Kamerhe. Ce dernier sortait d’une messe de requiem célébrée par le cardinal Laurent Monsengwo Pasinya en mémoire des victimes de la marche organisée par les laïcs catholiques le 31 décembre dernier pour réclamer l’application stricte de l’accord de la Saint Sylvestre.

Un appel largement entendu, la cathédrale Notre-Dame de Kinshasa n’a en effet pu contenir tous les Congolais et les nombreux diplomates étrangers venus se recueillir.

Selon le général Sylvano Kasongo, commissaire provincial de la police de Kinshasa, Vital Kamerhe a créé un attroupement avec ses partisans sur la voie publique. Les forces de l’ordre ont fait usage des gaz lacrymogènes et grenades assourdissantes, car « ce politicien a refusé d’obtempérer aux ordres pour libérer la voie publique », indique-t-il.

« La messe était déjà terminée, il n’y avait aucun incident. Mais un politicien [Vital Kamerhe, Ndlr] qui voulait prendre un bain de foule. Il a commencé à marcher avec ses partisans. Ils ont commencé à troubler l’ordre public. La police leur a dit qu’ils n’avaient pas l’autorisation de marcher. Les partisans ont jeté les projectiles sur les policiers. La police s’est défendu et a fait usage des lacrymogènes », explique le général Kasongo.

Kinshasa : la police disperse une marche improvisée par les partisans de Vital Kamerhe

 » />

Le colonel Mwanamputu, porte-parole de la police indique, dans un communiqué que le bilan de la dispersion de cette marche improvisée est de « deux blessés légers, dont l’un aux pieds et l’autre à la hauteur du nez ».

Source : radiookapi.net

Laisser un commentaire