Kinshasa : Félix Tshisekedi a visité les différents chantiers consacrés aux sauts-de-mouton

0

Le président de la République, Félix Tshisekedi, a effectué, ce mercredi 17 juillet, une inspection des travaux des différents chantiers de saut-de-mouton lancés à Kinshasa dans le cadre de son programme d’urgence.

Il a débuté son périple au carrefour des avenues du Tourisme et de l’Ecole (rond-point pompage) dans la commune de Ngaliema à Kinshasa. Sur place, le Chef de l’Etat a reçu des explications techniques sur le déroulement des travaux. Selon le directeur général de l’Office des voiries et drainage (OVD), Benjamin Wenga Masubi, le saut-de-mouton de pompage sera prêt d’ici septembre.

Après cette étape, Félix Tshisekedi s’est rendu aux ronds-points Socimat et Mandela sur le boulevard du 30 juin. Ici, le DG de l’Office de voirie et drainage (OVD) a fait savoir que les travaux trainent un peu à cause notamment de la nature du sol et de la commande de certains matériaux de la France qui ne sont pas encore livrés. Il a néanmoins affirmé que les travaux prendront fin d’ici le mois de décembre, de même pour les travaux au rond-point Mandela où les travaux avancent bien, constate le DG de l’OVD.

A noter que les chantiers des sauts-de-mouton de l’avenue Libération (ex-24 Novembre) non loin de la RTNC, de Debonhomme (Matete), du marché de la Liberté et de l’arrêt Pascal dans la commune de Masina pourront également être inspecté par le président de la République.

 

Le directeur de cabinet du Chef de l’Etat, Vital Kamerhe, le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila ainsi que son adjoint, ont accompagné le président de la République dans cette visite d’inspection.

En attendant la finition de ces travaux, les Kinois font face à des énormes embouteillages. Ceci avait poussé le porte-parole du président, Kasongo Mwema à déclarer via son compte twitter : « là où rien n’est fait, les tôles bleues seront démontées » et les sites seront « rouverts à la circulation », prévenait le porte-parole. Et d’ajouter : Mais les régies en charge de la construction de ces infrastructures « passeront á la caisse, rembourser l’argent perçu ».

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire