Kinshasa : des entrepreneurs invités à investir dans le secteur de l’eau en milieu rural

0

Des investisseurs et entrepreneurs devraient s’intéresser au business de l’eau en milieu urbain et rural, a interpellé le Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF) et l’ONG Elan RDC, en collaboration avec la Fédération nationale des foreurs manuels. Lors d’un atelier sur l’eau organisé à Kinshasa, ces structures font savoir que leur objectif est de permettre à tous d’avoir accès à l’eau potable.

Selon les statistiques de World Data Atlas de Kaenoma, que les organisateurs ont exploité pendant cet atelier, la population de la ville de Kinshasa atteindrait 18 millions d’habitants en 2028.

Cet essor démographique entrainera sans doute des défis, voire des besoins énormes en eau dans la mégalopole. D’où l’importance pour l’UNICEF et Elan RDC d’impliquer les investisseurs dans ce secteur social vital.

« L’intérêt de cet atelier est de permettre aux populations vulnérables d’avoir un accès à une eau de qualité. Et pour ce faire, on cherche à mettre en contact, à travers différentes initiatives, des investisseurs, des professionnels du secteur du forage, l’Etat et les communautés », a fait savoir Franck Abeille, chef de la section Wash à l’UNICAEF.

De son côté, Mme Alerte Alfa Mboyo, responsable financier de Elan RDC pense qu’il faut aussi impliquer les banques afin qu’elles investissent dans le secteur de l’eau.

Pour le vice-ministre au Plan Zekpele Mondombe, les investisseurs peuvent compter sur l’appui et l’encadrement du gouvernement.

« L’eau c’est la vie, nous tenons à les appuyer à travers nos différentes structures comme la CNAEHA, une structure spécialisée du ministère du Plan, pour que les solutions appropriées attendues du peuple congolais soient trouvées », a indiqué M. Zekpele Mondombe.

À travers la loi du 31 décembre 2015, l’Etat congolais a libéralisé l’exploitation, la distribution et la vente de l’eau.
 

Source: http://www.radiookapi.net/

Laisser un commentaire