Kikwit : pas de marche, des dispositifs policiers et militaires proches des paroisses catholiques

0

La marche organisée par le Comité laïc de coordination n’a plus eu lieu dimanche 26 février 2018 à Kikwit, province du Kwilu, dans le sud-ouest de la République démocratique du Congo (RDC). Des messes ont bel et bien eu lieu telle que prévues. Les chrétiens ont prié pour la paix, le respect de l’accord de la Saint Sylvestre, et le développement du pays.

Après messe, chaque chrétien a regagné son logis. A la sortie de chaque église catholique, des chrétiens ont rencontré des dispositifs policiers ou militaires. Ces agents de sécurité étaient organisés par groupes de 10, 20 ou 30 éléments. Ils y étaient déployés déjà samedi vers 23 h00, heures locales.

Pour la Cathédrale Saint François Xavier, des policiers attendaient à la tribune du Camp Nsinga dans la commune de Lukolela. A la paroisse Saint André Kaggwa, St Muzey, Sainte Marie Sankuru, St Joseph, Sainte Anwarité, St Charles Lwanga etc. des policiers ou militaires étaient installés à une cinquantaine d’hectomètres.

«Nous regrettons amèrement la façon dont les agents de sécurité ont étaient déployés. Cela a empêché la marche qui pourtant est constitutionnelle. Nous remercions de tout cœur tous les chrétiens qui s’étaient préparés pour cette marche pacifique», a déclaré Jules Katolo, président, du Comité laïc de coordination de Kikwit sur les antennes de la Radio diocésaine.

Samedi, 24 février 2018 dans la  soirée, le bourgmestre de la commune de Lukolela, Martin Mpuni, parlant au nom du maire de Kikwit sur les antennes des radios communautaires, avait déjà indiqué à la population que la marche n’était pas autorisée.

«Sur toute l’étendue de la République démocratique du Congo, la marche n’est pas autorisée. D’ailleurs, Dimanche n’est pas un jour ouvrable. Dans la lettre du CLC annonçant la marche, l’itinéraire  n’est pas clair, car le CLC disait que cette marche devait commencer à partir de chaque paroisse après messe et devait s’achever à la mairie. Cela ne permet pas de l’encadrer», avait-il indiqué.

Source : Media Congo

Laisser un commentaire