Kikwit : l’Université chrétienne du Bandundu lance 12 lauréats sur le marché d’emploi

0

L’Université chrétienne du Bandundu (UCBA), une des institutions universitaires du grand Bandundu, basée à Kanzombi, ville de Kiwit, quartier Ngulunzamba, dans le sud-ouest de la République démocratique du Congo (RDC), vient de lancer 12 lauréats licenciés sur le marché d’emploi et de clôturer l’année académique 2016-2017 . C’est la troisième promotion depuis sa genèse il y a quelques années.

Parmi les 12 finalistes, cinq sont en agronomie, six en droit et un en criminologie.

La Cérémonie y afférente s’est récemment déroulée devant les autorités politico-administratives, religieuses, policières et devants les familles des concernés et consorts. Une délégation du ministère de tutelle venue de Kinshasa, la capitale de la RDC, a rehaussé de sa présence la cérémonie.

«Après cinq ans d’études rigoureuses, l’université a confié des atouts. Ces lauréats doivent être des créateurs et non des demandeurs d’emplois. Les hommes et les femmes qui sortent aujourd’hui ont la mission d’être utiles à la société, de nous conduire vers un avenir meilleur, car notre société a un avenir incertain», a déclaré le père Charles Ngenzi, Jésuite, recteur de l’UCBA dans son mot de circonstance.

Selon lui, les étudiants qui viennent de finir leurs cinq ans d’études sont des ‘’Hommes spéciaux’’ que l’UCBA présente à la société mondiale et qu’ils doivent inciter les autres au travail.

De son côté, le secrétaire général académique, Valère Odio, a présenté son rapport académique qui a gravité autour du calendrier académique 2016-2017, du fonctionnement des organes des décisions, du personnel académique et scientifique, des étudiants et des enseignants.

«Le calendrier académique avait connu une prolongation d’une semaine pour deux raisons à savoir l’arrivée tardive de la plupart des enseignants visiteurs particulièrement au cycle de licence et la surcharge de quelques enseignants locaux, étant donné que la plupart assurent des enseignements dans plusieurs institutions universitaires de Kikwit», a-t-il indiqué.

«C’est avec enthousiasme que nous constatons que l’UCBA est en train de voler de ses propres ails. En notre qualité de représentant des autorités du ministère de tutelle et en tant que coordinateur délégué national du Bureau indépendant anti-corruption dans le pays, nous sommes obligés d’accompagner les institutions de la République, en militant contre les antivaleurs et contre la corruption qui minent notre société», a affirmé Sam Bakasende, chef de la délégation du ministère de l’Enseignement supérieur et universitaire du pays.

Il a ajouté que l’UCBA est parmi les Universités qui livrent en face du monde des éléments capables de construire grâce à leur esprit de créativité. Il a invité tous les Congolais à la conscience nationale.

Avant de déclarer close l’année académique 2016 -2017 à l’UCBA, le maire de Kikwit, Léonard Mutangu, s’est réjouit de la façon dont l’année s’est achevée sans incident : «J’adresse mes félicitations et mes encouragements au Révérend Père Ngenzi pour les efforts conjugués pour que l’UCBA fonctionne normalement et pour que cette université ait obtenu les documents requis du ministère de tutelle pour son fonctionnement normal. Cette institution est donc reconnue par le gouvernement congolais. Que les lauréats n’aient aucun souci pour ça».

L’autorité urbaine a aussi encouragé les autorités académiques de cette institution pour le financement que l’université a arraché auprès des partenaires étrangers pour la construction de son site propre à l’UCBA.

Source : Media Congo

Laisser un commentaire