Kikwit : le NOLEC doté de quelques matériels pour mener à bien ses activités d’éducation civique et électorale

0

Le Noyau local d’éducation civique et électorale (NOLEC), une des structures de la  »Nouvelle société civile congolaise » de la ville de Kikwit, province du Kwilu, dans le sud-ouest de la République démocratique du Congo (RDC) vient d’être doté de quelques matériels afin de mener à bien ses activités relatives à l’éducation civique et électorale dans cette ville de quatre communes et de plus d’un million d’habitants.  

Il s’agit d’un groupe électrogène, d’une imprimante et d’un ordinateur portable de marque HP. Ces outils vont faciliter la filière administrative du NOLEC par rapport au nouveau programme.

La cérémonie y afférente s’est déroulée dimanche 21 octobre 2018 sur l’avenue Kwenge N°165 dans la commune de Nzinda en présence du maire Léonard Mutangu, de la bourgmestre Jeanette Kana-Kana de Nzinda. Quelques représentants des partis politiques de la Majorité présidentielle et de l’opposition ont rehaussé de leurs présences cette cérémonie.

Cette activité entre dans le cadre du projet intitulé  »Promotion de l’éducation civique et électorale pour un engagement actif des femmes et des jeunes en RDC » avec l’appui financier de l’Union européenne.

« Le programme ou le projet qui nous réunit ce jour a reçu l’accompagnement de l’Union européenne et va durer 36 mois. D’abord pendant trois ans, soit de 2015 à 2017, nous avions développé un programme qui a permis de renforcer les capacités des organisations de la société civile et des journalistes afin de sensibiliser la population sur la culture électorale afin de ne plus connaître des troubles postélectoraux comme en 2006 et en 2011. Cette fois-ci, le programme va graviter autour des femmes, des jeunes et des personnes vulnérables. Il faut qu’on voit les jeunes être engagés dans le processus électoral et les femmes élues à 80 pour cent », a déclaré Robert Kabekela, directeur national du programme lors de son mot de circonstance.

Selon lui, le constat était que la femme n‘était pas bien représentée dans des instances de prise de décision dans le pays. « Les bailleurs nous avait demandé de réfléchir pour prendre en compte l’aspect genre dans ce nouveau programme (…) Les matériels remis ce jour constituent un petit appui au fonctionnement du NOLEC et bien faire le rapport », a-t-il ajouté.

De son côté, la cheffe d’antenne de la Commission électorale nationale indépendante a fait ce constat : « Peu de femmes siègent au niveau des assemblées nationale et provinciales. Peu de femmes aux instances de prise de décision. Ce sont les hommes qui décident le sort et de l’avenir de la femme et de la Jeune fille. Les jeunes constituent la tranche d’âge la plus importante de la population congolaise. Pour cette année, sur 150 dossiers reçus pour la députation provinciale, il n’y a que 26 femmes. Pour la députation nationale, sur 109 dossiers reçus, il n’y a que 20 femmes. Faites tout pour faire élire les femmes cette fois-ci. »

Le maire de Kikwit quant à lui, le maire de Kikwit, Léonard Mutangu a reconnu le bienfondé de ce programme : « Ce projet qui va s’étendre sur 36 mois est un projet ambitieux et très utile pour nous, car cela va aider informer la population sur le processus électoral afin que notre pays puisse organiser des élections libres, démocratiques et transparentes. Que les membres du NOLEC – Kikwit puissent gérer les matériels reçus en bon père de famille », a-t-il indiqué.

Les représentants des partis politiques de la Majorité présidentielle et ceux de l’opposition ont décidé de travailler en collaboration pour la réussite du programme et du processus électoral.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire