Kenya : le processus électoral se poursuit malgré le retrait d’Odinga, martèle Kenyatta

0

Pas de marche arrière dans le processus électoral au Kenya après la décision de Raila Odinga de jeter l‘éponge. Le président sortant Uhuru Kenyatta a vertement critiqué son adversaire l’accusant d’avoir fait perdre de l’argent au pays.

“Mon ami, j’ai entendu que vous vous retirez après nous avoir trimbalé et fait dépenser plus de 10 milliards de shillings afin de réorganiser un nouveau scrutin ; de l’argent que nous aurions pu utiliser pour construire des routes, de l’argent que l’on aurait pu utiliser pour construire des hôpitaux a été utilisé pour une élection qu’il a demandé, mais qu’il ne veut plus maintenant. Y a-t-il de la justice là ? Y a-t-il de la justice dans cette déclaration ?”, a tancé le président kényan lors d’un meeting dans le sud du pays.

“La Cour a indiqué que la commission électorale n’a rien fait de mal, or, c’est cette même commission qui a déclaré tous les autres candidats [Ndlr : ceux des autres scrutins législatifs, sénatoriaux, représentantes des femmes, etc.] vainqueurs. Il n’y aucun Kényan qui trouve qu’il y a un problème avec ces personnes déclarées vainqueurs. Donc où est le problème ?”, a-t-il ajouté.

Les saillies de Uhuru Kenyatta font suite à la décision de son principal opposant Raila Odinga de ne pas se présenter à la reprise de présidentielle prévue le 26 octobre prochain.

L’IEBC, la commission électorale kényane a indiqué sur son compte Twitter mardi avoir envoyé une lettre à l’opposant pour lui assurer que tout serait mis en œuvre pour la tenue d’une élection transparente. Un courrier qui n’a visiblement pas rassuré l’intéressé.

Source : Media Congo

Laisser un commentaire