Kasaï: Zeid Ra’ad Al Hussein présente le rapport des experts internationaux

0

Le Haut-Commissaire aux droits de l’homme interviendra à la 38ème session du Conseil des droits de l’homme à Genève

Zeid Ra’ad Al Hussein, chef des droits de l’homme de l’homme, quitte dans deux mois et demi la tête du Haut-commissariat des Nations-Unies aux droits de l’homme. Normalement, le mandat de prince Zeid Ra’ad Al Hussein à la tête du Haut-commissariat des Nations-Unies aux droits de l’homme expire à la fin du mois d’août 2018. Il a profité de la 38ème session du Conseil des droits de l’homme de l’ONU à Genève pour s’exprimer sur la situation des droits de l’homme à travers le monde.

Au cours de ce 38ème session du Conseil des droits de l’homme, Zeid Ra’ad Al Hussein présentera un rapport complet des conclusions de l’équipe des experts internationaux qu’il avait nommé sur la situation au Kasaï. Il s’agit du Sénégalais Bacre Ndiaye, du Canadien Luc Coté et de la Mauritanienne Fatimata M’Baye à qui le chef des droits de l’homme des Nations-Unies avait confié une mission de mener une enquête approfondie sur les allégations de violences et d’abus graves des droits de l’homme commis au Kasaï.

Détérioration des droits humains au Burundi et Soudan du Sud

Sur le continent africain, le chef des droits de l’homme de l’ONU a indiqué que la situation des droits de l’homme ne cesse de se détériorer au Burundi. Une aggravation observée sur le terrain dans un contexte où le Gouvernement ne cesse de réduire l’espace dévolu à la société civile.

Au Soudan du Sud, le Haut-commissaire s’est dit  » profondément préoccupé par l’intensification des attaques aveugles contre les civils, en particulier les viols et les meurtres perpétrés par les forces gouvernementales et leurs mandataires dans l’État de l’Unité depuis avril 2018 « , notamment le viol de petits enfants et  » de nombreux cas de femmes, de personnes âgées et d’autres personnes qui ont été pendues ou brûlées vives dans ce qui semble être une politique délibérée de terre brûlée « .

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire