Kasaï : environ 5 000 enfants exposés aux recrutements forcés

0

Au cours de sa conférence de presse de ce mercredi 23 août 2017, la Mission des Nations-Unies pour la stabilisation de la RDC (Monusco) s’alarme sur les cas d’environ 5 000 enfants, séparés de leurs familles, qui courent le risque d’être recrutés par des milices et d’être victimes de violences ou d’abus dans l’espace Kasaïen.

Elle informe qu’il y a de nouvelles vagues de recrutement d’enfants par la milice Kamwena Nsapu « dans certains groupements des environs de Kananga et Tshimbulu ».

« Il y a des raisons de penser que ces nouveaux recrutements font suite à la réunion de plusieurs leaders du groupe insurrectionnel, tenue le 5 août 2017 à Sabanga, 55km au nord de Tshimbulu, territoire de Dibaya, Kasaï central. La Section Protection de l’enfant s’emploie à faire la vérification de ces assertions », martele-t-elle.

Signalons par ailleurs qu’au moins 100 enfants ont été tués de janvier à mars 2017 et plus de 500 ont été utilisés comme combattants ou boucliers humains par des milices.

Dans le Kasaï central, la section Protection de l’enfant de la Monusco dit également avoir eu connaissance de violences survenues dans le courant de mai à juin 2017, causant la mort de plusieurs enfants associés à la milice Kamwena Nsapu.

Source : Media Congo

Laisser un commentaire