Kasaï : conflit EPSP-ETP, le vice-gouverneur tranche

0

Le vice-gouverneur de la province du Kasaï Hubert Mbingo M’Vula attribue les activités liées à l’examen d’Etat au seul corps des inspecteurs de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel au Kasai. Dans un message officiel n°o1|07|CAB| G.P| Kasai| 009|2018 adressé aux directeurs provinciaux de l’EPSP|Kasai1et 2 ainsi que celui de la FPMA|Kasaï, le vice-gouverneur fait référence à la loi.

« L’examen d’État est créé par l’ordonnance 67-263 du 12 juin 1967 portant organisation des Examens de fin d’études secondaires du cycle long pour l’année 1966 -1967, et institué par l’ordonnance-loi n°88-092 du 7 juillet 1988, en vue de l’obtention de fin d’Etudes secondaire du cycle long » souligne cette note circulaire de l’autorité provinciale qui indique n’avoir aucun texte abrogeant les ordonnances auxquelles fait référence.

Pour sa part, l’ETP qui dit avoir reçu avec indignation le message officiel du vice-gouverneur, se reconnaît être dans le droit faisant également référence à la loi.

« L’ordonnance présidentielle n°17|025 du 10 juillet 2017 fixant les attributions des ministères précise que l’évaluation est une matière de collaboration, disent des sources à l’ETP.

La même ordonnance évoquée par le premier ministre chef du gouvernement congolais lorsqu’il a arbitré ce conflit à Kinshasa le 02 janvier 2018 entre l’EPSP et FPMA auquel dépend l’enseignement technique conçoit imprimer et diffuser de programmes de formation professionnelle pour les établissements en collaboration avec le ministère ayant l’EPSP dans ses attributions.

A l’EPSP, des sources indiquent qu’il existe jusqu’à ce jour un département de l’enseignement technique et professionnel.
Qui a raison et qui a tort ? Wait and see.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire