Kasaï-Central : plus de 1 000 femmes dénoncent les violences sexuelles

0

Plus de mille femmes venues de différents coins de la province du Kasaï-central ont manifesté vendredi 4 août devant le siège du gouvernement provincial de Kananga. Elles condamnent les violences sexuelles dont elles sont victimes.

Ces femmes ont répondu à l’appel des organisations féminines. Assises à même le sol dans la salle des réunions du bâtiment administratif, elles exprimaient colère et tristesse.

Sous le rythme de la fanfare, calicots en mains avec des inscriptions en langue française et en tshiluba traduisant le même message, ces femmes ont ensuite fait le tour du bâtiment du gouvernement provincial pour dire non aux violences faites à la femme.

Elles ont remis leur mémo gouverneur intérimaire, Justin Milonga. Elles demandent l’implication des autorités pour lutter contre ce fléau qui, selon elles, avili la femme et la jeune fille.

«Nos larmes coulent à la suite de ces évènements. Beaucoup de nos enfants sont morts et certaines de nos filles ont été violées. Que le gouverneur nous considère, parce que nous souffrons», a affirmé Nathalie Kambala, membre de la société civile.

Depuis les violences nées du phénomène Kamuina Nsapu, la province a enregistré plus de 65 cas de violences sexuelles.

Après avoir reçu leur mémo, le gouverneur ad intérim, Justin Milonga a promis de transmettre les doléances des femmes aux autorités.

«Toutes vos doléances, je le prends avec beaucoup de considération. Je vous rassure que nous allons les examiner et les porter auprès des hautes  autorités pour que des tels actes ne se reproduisent plus», a déclaré Justin Milonga.

C’est depuis l’année dernière que la région du Kasaï est secouée par les violences ayant fait plusieurs morts et de nombreux déplacés.

Source : radiookapi.net

Laisser un commentaire