Kasaï central : les corps de deux experts de l’ONU tués rapatriés dans leurs pays d’origine

0

Ce rapatriement de ces deux corps intervient alors que se poursuivent des enquêtes pour établir les responsabilités de cet acte criminel et ignoble. 

Les corps de deux experts de l’ONU missionnés par le secrétaire général de cette organisation,  pour enquêter sur les violences dans la province du Kasaï-central, ont finalement été rapatriés dans leurs pays d’origine. Enlevés le 12 mars et leurs dépouilles retrouvées seize jours plus tard dans une fosse commune en pleine brousse du Kasaï, l’Américain Michael Sharp et la Suédo-chilienne Zaida Catalan ont vu leur aventure en RDC se terminer de plus vile manière. C’est David Gressly, représentant spécial adjoint du secrétaire général de l’ONU en RDC de retour d’une visite à Kananga, capitale du Kasaï-central qui a annoncé le rapatriement des corps de victimes tout en indiquant qu’une cérémonie en mémoire de ces deux collègues serait organisée à l’ONU.  

Le rapatriement de ces deux corps intervient alors que se poursuivent des enquêtes pour établir les responsabilités de cet acte criminel et ignoble. La RDC autant que les Nations unies sont déterminées à aller jusqu’au bout de leurs investigations avec la hargne de faire subir aux auteurs de cette barbarie la rigueur de la loi. Devant des députés et sénateurs réunis en congrès le mercredi 5 avril, Joseph Kabila a déclaré que ces crimes ne resteront pas impunis.

Notons que ces deux experts sillonnaient la région, théâtre depuis septembre des violences meurtrières entre des rebelles et les forces de sécurité, mandatés par l’ONU pour investiguer sur les violations des droits de l’homme dans cette partie de la RDC. Les chercheurs de l’ONU avaient été enlevés en même temps que leurs quatre accompagnateurs congolais, dans la région du Kasaï, où l’ONU ne disposait d’aucune force jusqu’au déploiement récent d’une centaine de Casques bleus à Kananga et dans ses environs. 

Source : adiac-congo.com

Laisser un commentaire