Kasaï-Central : après une attaque des inconnus, le village Katanga vidé de toute sa population

0

Depuis la semaine dernière, le village Katanga, dans le secteur de Lubudi, en territoire de Dimbelenge au Kasaï-Central s’est vidé de sa population suite à une incursion des miliciens dans cette localité, après le départ des militaires FARDC redéployés ailleurs, a rapporté mardi 9 octobre Radio Okapi.

La même source renseigne que le chef coutumier Katanga Mbuyi a également quitté son village pour se réfugier à Kananga.

« Le mercredi de l’autre semaine, explique-t-il, les militaires FARDC postés dans mon village ont été redéployés à Mwene-Ditu, selon ce qui nous a été rapporté. Après leur départ, lundi passé à 4 heures du matin, les miliciens, venus de Kabeya Lumbu, sont entrés dans le village, nous accusant d’avoir cohabité avec les militaires. Ils ont entouré ma maison et commencé à piller les biens. Ma famille et moi avons pris fuite pour rejoindre Kananga ».

Selon lui, les militaires, qui sont descendus sur le lieu, n’ont pas retrouvé ces miliciens. « Ils ont arrêté mon grand-frère, lui demandant de leur indiquer où se trouvaient les miliciens, alors que ces derniers étaient déjà repartis en brousse », poursuit Katanga Mbuyi.

Ces militaires, a-t-il poursuivi, ont commencé à tabasser la population, ravissant plusieurs biens. « Au moment où nous parlons, tout le monde est en brousse ». Son souhait est « que l’Etat sécurise ma population et ramène la paix », demande le chef Katanga Mbuyi.

Un souhait qui sera exaucé car le commandant du secteur opérationnel des Forces armées de la Républiques démocratique du Congo (FARDC) promet de bien s’informer sur la situation dans ce village, avant d’entamer une opération de représailles.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire