Kananga : marche de la LUCHA contre les massacres de Beni

0


 
Les militants du mouvement Lutte pour le changement (LUCHA) condamnent les massacres de Beni et appellent les autorités à sécuriser les personnes et leurs biens. Ils l’ont fait savoir dans un mémorandum remis lundi 1er octobre au vice-gouverneur de la province du Kasaï-Central, à l’issue d’une marche pacifique organisée dans la ville de Kananga. A cette même occasion, la LUCHA a également interpelé la MONUSCO sur la nécessité de protéger les civils.

Cette marche est partie du Rond-point 17 mai, en passant par le boulevard Lumumba jusqu’au cabinet du gouverneur. L’action a été initiée pour dire non aux tueries perpétrées par les présumés rebelles ADF à Beni et pour compatir au malheur des victimes, comme on pouvait le lire sur différentes pancartes portées par les manifestants.

Dans leur mémorandum remis au vice-gouverneur de province, ces militants appellent les autorités à sécuriser les paisibles citoyens.

« La LUCHA Kananga exige la protection de la population et de ses biens. Elle propose qu’un arsenal militaire soit déployé à Beni pour mettre en déroute les présumés rebelles ADF. Elle interpelle la MONUSCO à mettre en application la mission qui lui a été conférée par la résolution 2409 du Conseil de sécurité des Nations unies sur le volet de la protection des civils», a déclaré un des manifestants.
De son côté, le vice-gouverneur du Kasaï-Central, Mannix Kabuanga, a salué le courage de ces militants de la LUCHA qui, selon lui, se sont comportés en patriotes pour déplorer l’insécurité à Beni.
« Nous prenons votre message en considération et vous promettons de le faire parvenir auprès des instances supérieures pour que l’on sache que les jeunes de la LUCHA se sont engagés à dénoncer à haute voix les massacres de Beni
», a-t-il indiqué aux manifestants.

Aucun incident n’a été rapporté lors de cette marché autorisée par le maire de Kananga.
 

Source: http://www.radiookapi.net/

Laisser un commentaire