Kampala : début du procès du chef des ADF, Jamil Mukulu

0

Le procès de Jamil Mukulu, chef de la rébellion ougandaise des ADF, active dans le territoire de Beni, a débuté lundi 14 mai à Kampala (Ouganda).

La société civile de Beni demande au gouvernement congolais d’user de moyens diplomatiques pour que les victimes des tueries des ADF sur le territoire congolais participent à ce procès en se constituant partie civile.

Le président de cette structure, le pasteur Gilbert Kambale, rappelle que ce mouvement rebelle a massacré environ 1000 civils dans la région de Beni :

« La société civile a toujours réclamé que Monsieur Jamil Mukulu soit jugé en RDC, parce que c’est là où il a commis beaucoup d’exactions qu’en Ouganda. Mais, il est jugé en Ouganda. On est à plus de 1.000 personnes tuées sauvagement par les ADF avec des noms et des images à l’appui, mais aussi des kidnappés, de portées disparues. Et donc, nous estimons que le gouvernement congolais doit user de tout son pouvoir pour que les victimes soient représentées. Sans cela nous allons qualifier ce procès d’inéquitable. »   

Jamil Mukulu avait été arrêté en mars 2015 en Tanzanie et remis à l’Ouganda. Son procès va durer environ 30 jours. La justice ougandaise devrait notamment examiner plusieurs infractions à charge de Jamil Mukulu, dont celles de crime contre l’humanité, terrorisme, meurtres et vols aggravés.

Source: http://www.radiookapi.net/

Laisser un commentaire