Journée nationale du rire: la troisième édition remporte un franc succès

0

L’vénément a été célébré le week-end dernier à Brazzaville, en hommage à l’humoriste congolais Bienvenu Sidobé Mépépé alias Coeur-à-Coeur, décédé en 2016 à la suite d’un accident de circulation.

Journée nationale du rire: la troisième édition remporte un franc succèsLa manifestation s’est déroulée au Palais des congrès, sur le thème « Rire ensemble pour le développement durable ». Elle a connu la participation des humoristes nationaux comme, Zedem, Ririclo, Fortune Bateza, Louzby, les humoristes de Brazza Comedy show, Caméléon, La Grâce, etc.

Passant tour à tour sur le podium, ils ont abordé des aspects liés à la vie sociale, entre autres la crise économique et financière ; Monsieur le député ; la comparaison entre l’hôpital et l’hôtel qui commence par la même lettre H et se terminent par la lettre l. Parmi les humoristes et les nouveaux talents, il y a eu des sapeurs du rire qui sont passés à la fin de la soirée sous l’ovation du public.  

Pour le secrétaire général de la Journée nationale du rire (Jonari), Zedem, la détermination qui le caractérise avec le superviseur Karol Allakoua et l’ensemble du comité est qu’en période difficile, la réflexion est plus pointue. Jonari, poursuit-il, appartient dorénavant à la population qui a pris d’assaut le palais des congrès, entièrement rempli. En dépit des multiples difficultés liées à l’organisation de cette édition, le public est venu nombreux.

Journée nationale du rire: la troisième édition remporte un franc succèsA travers sa troisième édition, le comité d’organisation de Jonari a pensé donner de l’énergie positive à la population pour surmonter les difficultés et se relancer sans stress, sans accident vasculo cardiaque.  Le combat de Jonari c’est de promouvoir le talent national ; d’expliquer l’importance du rire et le rôle important que l’humoriste joue dans une société.

La politique culturelle menée par la Jonari, a expliqué son secrétaire exécutif, est un bon mécanisme d’appui à la diversification de l’économie congolaise. Les humoristes, a-t-il dit, ont beaucoup à apporter au Congo

Remerciant tous ceux qui les ont soutenus, Zedem a indiqué : « C’est mieux d’avoir des humoristes que des bébés noirs. À travers Jonari, nous participons à la moralisation de la vie publique. Et c’est une société joyeuse que Jonari veut construire. C’est pourquoi, nous invitons les partenaires publics et privés à nous  accompagner dans cette noble tâche, parce qu’il s’agit de la culture congolaise. »

Notons que le prochain rendez-vous de Jonari est pris pour l’année prochaine.

Légendes et crédits photo : 

Photo 1 : Les humoristes Zedem et Fortuné Bateza Photo 2 : Le secrétaire exécutif de Jonari, Zedem, répondant aux questions de la presse

Source : adiac-congo.com

Laisser un commentaire