Journée mondiale du vivre ensemble en paix : Jean De Dieu Kourissa veut initier une proposition de loi sur le repli identitaire

0

Le président de l’Association désir d’unité (Adu) a fait part de son projet, le 16 mai à Brazzaville, dans une déclaration rendue publique à l’occasion de la célébration de l’événement.

Selon Jean De Dieu Kourissa, au Congo, le repli identitaire constitue, entre autres, l’un des freins du vivre ensemble. Aussi a-t-il   salué l’engagement des Nations unies, à travers la résolution 72/ 130 décrétant une journée mondiale du vivre ensemble dans la paix.

La paix, a-t-il précisé, en rapport avec le vivre ensemble, est plus qu’un simple projet élaboré depuis longtemps. Or, ce comportement, a-t-il renchéri, doit être vécu comme une valeur cardinale, cruciale, parce qu’elle est profonde dans l’intimité de chaque individu, avec pour point de mire, la communion et la communication de toutes les familles.

Ainsi, toutes les communautés, a-t-il indiqué, sont sollicitées raisonnablement à prendre des initiatives éducatives et pédagogiques, culturelles, religieuses, en vue de promouvoir la lutte contre le repli identitaire repérable ici et là.

« Plus qu’une question sociétale, le thème que les Nations unies ont proposé prend racine dans notre vision partagée, la lutte contre le tribalisme ou l’ethnocentrisme. De plus, à suivre la marche du monde, les guerres qui y prennent corps, les conflits éventuels qui reviennent toujours, et comparativement avec ce qui se passe ailleurs, on peut dire que le Congo vit dans la dynamique de la paix », a noté Jean De Dieu Kourissa.

Pour ce faire, il a invité les Congolais à prendre la mesure de la portée universelle et mondiale de la journée, de sorte que la paix transnationale soit désormais considérée par tous ceux qui vivent ensemble comme une activité réelle.

« Notre pays a fait le choix de la paix et de la cohésion nationale. Ce choix nous appelle à se réconcilier, à unir nos forces autour d’un seul objectif, celui du renforcement de l’unité nationale afin de créer, pour les générations futures, un monde meilleur fondé sur la tolérance, l’unité dans la diversité et la solidarité », a-t-il précisé.  

En outre, l’Adu a exprimé toute sa satisfaction de constater que la problématique du vivre ensemble en paix a été saluée aussi bien par le président de la République du Congo, Denis Sassou N’Guesso, à travers nombreux de ses discours, que par les Nations unies qui en ont consacré une journée, célébrée chaque 16 mai.   

 

 

  

 

Légendes et crédits photo : 

Jean De Dieu Kourissa délivrant sa déclaration

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire