Journée internationale de la jeunesse : le devenir des jeunes au centre des préoccupations du gouvernement

0

L’emploi et l’entrepreneuriat, l’éducation et le développement des compétences, la santé et le bien-être, les droits, la gouvernance et l’autonomisation des jeunes sont inscrits parmi les priorités de ces dernières années.

Journée internationale de la jeunesse : le devenir des jeunes au centre des préoccupations du gouvernementC’est ce que rappelle l’un des passages mentionnés sur la déclaration lue par la ministre de la Jeunesse et de l’éducation civique, Destinée Hermella Doukaga, le 11 août à l’occasion de la Journée internationale de la jeunesse   célébrée le 12 août sur le thème « Les jeunes édifient la paix ».

En effet, conscient du fait que la paix n’est pas seulement l’absence de guerre dans un pays, au Congo, le gouvernement pour cet exercice mettra l’accent sur la prise en charge de la jeunesse en vue de son épanouissement.

Sur le plan de l’emploi et de l’entrepreneuriat, plusieurs projets sont en cours d’exécution, a indiqué la ministre, qui a annoncé, entre autres, le projet « prévention de la radicalisation de la jeunesse en République du Congo » ; le programme Youth Connect Congo ; le programme de développement des compétences pour l’employabilité ; la mise en œuvre du programme innovant de la radio citoyenne des jeunes visant l’information et l’impact sur le changement de comportement.

Selon la ministre, sur le plan de  l’éducation et du développement des compétences, outre le programme des cantines scolaires, plusieurs réformes ont été apportées dans l’enseignement supérieur notamment : l’amélioration des conditions d’apprentissage à l’Université Marien-Ngouabi, la construction d’une nouvelle université dénommée Denis Sassou N’Guesso.

Forts des résultats obtenus, Destinée Hermella Doukaga a précisé : « Ces efforts se poursuivent également dans le domaine de la santé et du bien-être avec l’intensification de l’éducation adaptée à l’âge, la construction en cours des hôpitaux généraux dans les douze départements et la formation des jeunes médecins à l’étranger dans l’objectif d’améliorer la qualité des services de santé pour tous ».

Dans le souci de préserver la paix, le ministère de la Jeunesse et de l’éducation civique a mis en œuvre depuis une année un laborieux programme de sensibilisation et d’éducation des citoyens aux valeurs républicaines et à la citoyenneté. « Ce programme qui a déjà couvert près de 6000 jeunes se poursuit avec la création prochaine des réseaux d’auto-éducation afin d’éradiquer la violence en milieu jeune », a souligné la ministre.

Terminant sur l’implication effective des jeunes pendant les dernières élections législatives locales du 16 juillet 2017, après avoir renouvelé avec déférence, ses sincères salutations et remerciements au chef de l’Etat, pour son engagement personnel et permanent en faveur des jeunes et pour l’attention particulière qu’il accorde à leur éducation, leur formation et leur autonomisation, Destinée Hermella Doukaga a exhorté les jeunes à plus de responsabilité. « Toutes nos actions ne pourront être menées à bien que si nous conjuguons nos efforts à tous les niveaux », a-t-elle conclu.

Légendes et crédits photo : 

La ministre de la jeunesse et de l’éducation civique, lors de son allocution

Source : adiac-congo.com

Leave a Reply