Jorge Mendes, l’agent de Ronaldo, poursuivi pour délit fiscal

0

Le «super-agent» de footballeurs Jorge Mendes a été entendu mardi 27 juin 2017 par une juge espagnole qui l’ont inculpé pour avoir aidé Radamel Falcao à frauder le fisc, ce qu’il nie.

Portant un costume sombre élégant et une fine cravate noire, Jorge Mendes, un des hommes les plus puissants du monde du football s’est engouffré mardi matin dans le bâtiment du tribunal d’instance de Pozuelo, un quartier huppé près de Madrid, sans faire la moindre déclaration.

Il y était convoqué en vue de son inculpation pour un «délit fiscal», soupçonné d’avoir aidé l’attaquant colombien de Monaco à réduire sa facture fiscale quand il jouait en Espagne par un système de sociétés-écran et de comptes off-shore.

La juge chargée du dossier a confirmé les poursuites le visant pour «avoir collaboré au processus qui a amené Falcao à commettre un délit fiscal».

Il a ensuite quitté les lieux par une sortie discrète à l’abri des regards de la presse.

Selon le consortium de médias qui a analysé des milliers de documents sur les pratiques fiscales de footballeurs, les «Football Leaks», Mendes était au coeur d’un réseau de sociétés-écran et de comptes offshore mis en place pour réduire les impôts de ces sportifs sur le pactole qui leur revient en publicités, les droits à l’image.

L’attaquant star du Real Madrid, le Portugais Cristiano Ronaldo, dont Mendes est très proche, est le dernier en date des footballeurs visés par la justice espagnole pour ces montages passant par les Iles Vierges britanniques, l’Irlande, le Panama, la Suisse…

Ronaldo doit être entendu en vue d’une mise en examen le 31 juillet à Pozuelo, pour une fraude fiscale présumée de 14,7 millions d’euros.

Mardi, Mendes a nié toute implication dans ces montages et assuré «n’être jamais intervenu dans les structures sociétaires des joueurs qu’il représente», dans un communiqué diffusé mardi par sa société Gestifute.

Il a souligné que la société Polaris, mentionnée dans la procédure comme exploitante des droits de Falcao ne faisait «que rechercher des annonceurs pour ses clients».

Radamel Falcao est soupçonné d’avoir dissimulé au fisc quelque 5,66 millions d’euros de revenus de ses droits à l’image lorsqu’il jouait pour l’Atletico de Madrid en 2012 et 2013.

Source : Media Congo

Laisser un commentaire