Jean-Pierre Bemba confirme l’unité de Lamuka et soutient la marche du dimanche 30 juin

0

Plus question de polémiquer sur une quelconque division entre les leaders de Lamuka sur la marche projetée le dimanche 30 juin pour protester contre l’invalidation des députés de l’opposition par la Cour constitutionnelle. Sur les ondes de la Radio France Internationale (RFI), ce mardi 25 juin, Jean-Pierre Bemba a confirmé que c’est un appel lancé par tous les leaders de Lamuka et il sera de la partie.

Alors que d’aucun redoutait son soutien à Moïse Katumbi, coordonnateur actuel de Lamuka qui prône une opposition républicaine, à Martin Fayulu ou encore Adolphe Muzito sur la vérité des urnes, le président du Mouvement de libération du Congo (MLC) a rappelé que « cela n’est qu’une divergence des positions qui n’affecte en rien l’Union qui est dans leur coalition ». Au regard des arrêts injustes rendus par la Cour constitutionnelle, ils n’ont pas d’autres solutions que de faire entendre leur voix par des manifestations pacifiques, fait-il savoir.

Par ailleurs, tout en reconnaissant que les élections du 30 décembre ont été entachées de beaucoup d’irrégularités, Jean-Pierre Bemba pense que les prochaines élections en RDC n’auront lieu qu’en 2023. Et de clarifier, il est impossible, à l’heure actuelle, d’avoir de nouvelles élections d’ici la fin de l’année en cours contrairement à Martin Fayulu qui réclame à cor et à cri la « vérité des urnes ».

« Je crois d’abord qu’on doit être pragmatique. Avant d’arriver à ces élections d’ici la fin de l’année, il faudra d’abord qu’on puisse tous s’accorder dans le pays à ce qu’il y ait de nouvelles élections. Moi je ne pense pas que dans le deal qui a été fait entre Cach et FCC, qu’ils seront prêts. La prochaine échéance sera en 2023 et en ce moment-là on envisagera ce qu’il faut faire », a-t-il précisé.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire