« Je ne comprends pas pourquoi j’ai été sanctionné », affirme Lambert Mende

0

Calme, détendu, mais vif, le porte-parole du gouvernement, cadre de la coalition des partis au pouvoir, s’est surtout présenté en « défenseur de l’indépendance » du pays. Lambert Mende épingle la Belgique et ses « velléités de colonisation » qui seraient toujours d’actualité, à l’approche du 30 juin, date commémorative de l’indépendance de la RDC.

« Je ne comprends pas pourquoi j’ai été sanctionné« , dit-il dans son long discours à la presse réunie ce mardi à Kinshasa, au sujet de ces sanctions.  « Il n y a aucune explication à cela, je crois que les libertés ne sont plus respectées. On nous refuse d’agir comme un gouvernement responsable parce que nous voulons faire appliquer la loi de notre pays, » dénonce-t-il.

Le Conseil de l’Union Européenne a adopté le 29 mai des nouvelles sanctions contre 9 personnes occupant des postes de responsabilités dans l’administration de l’Etat et dans la chaîne de commandement des forces de sécurité en République démocratique du Congo (RDC). Elles s’ajoutent aux 7 personnes que l’UE avaient déjà soumises à des sanctions le 12 décembre 2016, en réponse aux « entraves au processus électoral et aux violations des droits de l’homme qui y étaient liées. »

En tant que ministre des Communications et des Médias, affirme l’Union Européenne, Lambert Mende est responsable de la politique répressive menée envers les médias en RDC. « Politique qui viole le droit à la liberté d’expression et d’information et compromet une solution consensuelle et pacifique en vue de la tenue d’élections en RDC. Le 12 novembre 2016, il a adopté un décret limitant la possibilité pour des médias étrangers de diffuser en RDC« , renseigne le document portant ces sanctions.

« Ils m’ont sanctionné, mais je reste toujours porte-parole du gouvernement, mon rôle est d’appliquer la loi », rétorque Lambert Mende.

« Je suis très fier d’avoir été épinglé par des gens que je critique, je me sens fier d’être un des congolais qui résiste à la tentation néo colonialisme. Je n’ai aucune intention de visiter les pays européens, j’ai passé 10 ans en Europe, et je n’ai plus envie, je n’ai plus aucun compte en Europe, si eux trouvent mes avoirs, ils peuvent le prendre en cadeaux« , ajoute le ministre congolais.

Source : Politico CD

Laisser un commentaire