JazzKif 2018 : honneur aux dames

0

Outre les trois têtes d’affiche que sont Oumou Sangaré, Charlotte Dipanda et Ayo, la 12e édition du Festival international de jazz de Kinshasa ,annoncée du 15 au 17 juin, à la Halle de la Gombe, va également accueillir sur son podium Iyenga, une chanteuse locale que l’on découvre depuis peu dans la ville.

Ayant établi ses quartiers à l’Institut français, Halle de la Gombe, depuis deux ans, le festival de jazz est devenu très éclectique depuis les trois dernières éditions d’attraction de nombreux mélomanes. Des trois têtes d’affiche, Charlotte Dipanda est le nom le plus évocateur pour les Kinois. En tout cas, il leur est plus familier que celui d’Oumou Sangaré et Ayo. Ils ont appris à mieux connaître la chanteuse camerounaise alors qu’elle était coach de la saison 1 du plus grand show musical télévisé, The Voice Afrique francophone.

Déjà venue à Kinshasa, Charlotte Dipanda va se produire pour la première fois sur une grande scène congolaise. Par ailleurs, les Congolais trouvent sa musique assez proche de la leur, sans doute pour avoir collaboré au début de sa carrière avec Lokua Kanza, Papa Wemba ainsi que le guitariste Olivier Tshimanga.

Ce, à la différence de la Malienne Oumou Sangaré et d’Ayo, chanteuse allemande d’origine nigériane. Charlotte Dipanda va se produire le 16 juin.La scène kinoise est donc une première pour l’ambassadrice du Wassoulou, Oumou Sangaré, qui s’y produira à l’ouverture du festival, le 15 juin. Du reste, elle ne fait pas que la fierté de cette région dont ses parents sont originaires mais également celle des femmes dont elle défend la cause. Il reste donc aux mélomanes de la capitale de la découvrir.

Toutefois, il semble que la grande curiosité de la 12e édition du Jazz Kif sera Ayo, dont la musique est un savant mélange entre folk, soul, afro pop et rythmes traditionnels. Elle investira le podium à la clôture, le 17 juin.

Quant à Iyenga, elle y montera la veille, le16 juin. Cette jeune chanteuse de la rumba alternative qui s’est révélée depuis peu, à la faveur de son single Désolé, ne passe pas inaperçue. Son look, en particulier sa coiffure faite de tresses au fil ordinairement appelée « antennes », est la première chose qui attire. Il y a ensuite sa voix suave qui retient. Elle vient de sortir son premier album, Lonkaya, en version digitale sous la houlette du grand arrangeur et guitariste Zola Tempo.

Et pour ce qui est de sa participation au Festival #JazzKif, elle fait savoir qu’elle sera sur scène à partir de 19h. A cet effet, elle a fait un post sur Facebook : « À tous ceux qui sont à Kinshasa, je vous invite à venir me voir sur scène, à vivre l’expérience #Lonkaya en live », a-t-elle écrtit,  ajoutant : « L’album est disponible sur toutes les plates-formes de téléchargement et de streaming ».

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire