Ituri : un sergent condamné à mort pour meurtre, violation des consignes et dissipation des munitions

0

Le sergent Mugisa Akiki a été condamné à la peine de mort à Saliboko dans le territoire de Djugu (Ituri) par le tribunal militaire de garnison de l’Ituri. Cette sentence a été prononcée lors des audiences en procédure de flagrance tenues à Saliboko.  

Ce militaire du 61e régiment des FARDC basé à Djugu était poursuivi pour meurtre, violation des consignes, dissipation des munitions et coups et blessures volontaires aggravés.  

Il a tué par balle quatre personnes le mardi 16 octobre dans les villages de Masumbuko et Saliboko dans le secteur de Walendu Tatsi à Djugu. Ces assassinats ont été vivement condamnés par l’association culturelle LORI regroupant les membres de la communauté Lendu. Son premier vice-président Jean Marie Ndjaza l’avait d’ailleurs qualifié de provocation.       

 Arrêté, ce militaire avait été vite acheminé à l’état-major des FARDC à Bunia qui l’a aussitôt livré à l’auditorat militaire. Dans une procédure de flagrance, le tribunal militaire vient de le condamner à la peine de mort. Ensemble avec le l’Etat Congolais, le sergent Mugisa Akiki est également condamné au payement des dommages et intérêt évalués à l’équivalant en Francs congolais des 400 000 USD. 

L’association culturelle LORI affirme qu’elle est satisfaite de la célérité de la procédure. Cependant, Jean-Marie Ndaza émet des doutes quant au payement des dommages intérêts alloués aux victimes.  

Pour le tribunal, c’est à l’Etat Congolais de les payer, car il a été en solidarité avec l’auteur du crime.  

Source: http://www.radiookapi.net/

Laisser un commentaire