Ituri: OCHA dresse un bilan très alarmant de la situation à Djugu

0

Plus de 60 morts, 200 cases incendiées et environ 200.000 déplacés internes, c’est le bilan que dresse le bureau de coordination des affaires humanitaires de l’Onu, OCHA en sigle, de la tension interethnique qui sévit en territoire de Djugu depuis le début de ce mois.

Dans une communication faite à la presse ce lundi 12 février, Idrissa Compté, responsable de cette organisation à Bunia indique que parmi les déplacés, plus de 20.000 sont à Bunia, les uns dans un site d’accueil aménagé dans l’enceinte de l’hôpital général et plus de 12.000 autres dans des familles d’accueil.

La zone de santé de Reti a accueilli à elle seule plus de 27 milles déplacés en trois jours, provenant des villages limitrophes de Jiba, Linga et Buba dans le même territoire de Djugu.

« Il y a des villages entiers qui sont partis en fumée selon les rapports de nos partenaires qui sont dans la zone, les habitants ont fui pour se réfugier à Bunia et dans les villages environnants. Le site de Bunia devant l’entrée de l’hôpital est déjà bourré de monde, les gens dorment en plein air et à même le sol » a-t-il déclaré, plaidant pour le retour de ces personnes.

« Les autorités devraient pacifier la région et maintenir l’autorité de l’Etat pour permettre à ces personnes de regagner leurs villages et recommencer leur vie », a conclu M. Compté.

La tension entre deux tribus traditionnellement rivales de ce territoire, les Hema et les Lendu a rebondi il y a quelques jours suite à l’apparition d’un groupe d’assaillants présentés comme appartenant à l’ethnie Lendu qui se sont livré à l’incendie des villages et aux massacres des personnes coupées à la machette dans des contrées à prédominance Hema.

Source : Media Congo

Laisser un commentaire