Ituri : les violences de Djugu ne sont pas à lier à un conflit interethnique (Armée)

0

Les violences vécues ces jours dans les territoires de Djugu et Mahagi dans la province d’Ituri ne sont pas à lier à un conflit interethnique. Confirmation du porte-parole des opérations militaires dans cette province, le lieutenant Jules Ngongo. Pour lui, les tueries de Djugu sont l’œuvre d’un groupe armé qui s’attaque aux forces de l’ordre et de sécurité, ainsi qu’aux civils des différentes communautés. Le lieutenant Jules Ngongo est convaincu que ces rebelles veulent opérer sous la casquette de guerre éthique pour embraser la situation.

« La guerre en Ituri n’est pas un conflit interethnique. Parler d’un conflit interethnique c’est faux et archifaux. Il y a plutôt des personnes avec des projets méphistophéliques pour le Congo. Ils détiennent des armes, ils attaquent des civils des autres communautés et les forces de l’ordre et de sécurité… », a indiqué le lieutenant Jules Ngongo dans un entretien exclusif accordé à Media Congo Press.

Il affirme que ce groupe est dirigé par un certain Ngudjolo et que l’armée a mis en place un bouclier pour le contrer.

« L’armée avait mis en place un bouclier pour que nous puissions mettre hors d’état de nuire ces hors-la-loi. Mais comme c’est une milice émanant de la population, ils se dissimulent dans la population pour saboter, tuer et piller. Ils veulent opérer sous prétexte de guerre intercommunautaire  pour embraser la situation. Nous sommes rongés de bataille utile pour stopper cette menace… », a-t-il conclu.

Depuis quelques jours, les massacres ont repris dans plusieurs villages en territoire de Djugu et Mahagi dans la province d’Ituri. La société civile parle d’un bilan de plus de 150 civils tués cruellement sans compter des maisons incendiées. Les autorités militaires se réservent du bilan et l’autorité provinciale n’a pas été joignable.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire