Ituri : les notables de Walendu Bindi accusent le commandement militaire de favoriser l’impunité au sein de l’armée

0

Certains notables de la collectivité de Walendu Bindi accusent le commandement secteur des FARDC de favoriser l’impunité au sein de l’armée. Ils évoquent notamment le refus du commandement de transférer à l’auditorat un officier militaire poursuivi pour assassinat en avril dernier du chef de la localité de Tsede à Gety.

Claver Ozoba Kazi a été tué dans la nuit du 6 au 7 Avril par des éléments des FARDC en patrouilles à Gety-Etat à 60 kilomètres au sud de Bunia. Le présumé assassin a été arrêté par les FARDC et transféré à l’état-major du secteur opérationnel à Bunia.

L’avocat de la famille de la victime rapporte que le dossier de l’inculpé a été transféré à l’auditorat qui a accusé réception de l’information le 9 avril. Mais ce militaire n’est pas toujours mis à la disposition de la justice.

Les notables de Walendu Bindi dénoncent la complicité des autorités militaires qui encouragent l’impunité et les exactions de la population par leurs hommes, a indiqué Delphin Kazana, l’un des notables.

Pour sa part, le porte-parole des FARDC en Ituri soutient que la hiérarchie militaire réprime toutes les bavures des FARDC. Il ajoute que le présumé meurtrier du chef de Tsede n’est pas gardé à l’état-major des FARDC à Bunia.

Source: http://www.radiookapi.net/

Laisser un commentaire