Ituri : les Casques bleus de la MONUSCO assurent la sécurité de plus de 20 000 déplacés à Djugu

0

Les casques bleus de la MONUSCO assurent la sécurité de plus de 20 000 déplacés installés près des bases de la Mission onusienne à Rho et à Lodda, dans le territoire de Djugu. Certains chefs coutumiers et les déplacés affirment que plusieurs habitants seraient tués dans cette zone sans l’intervention des soldats de la paix. Ils l’ont dit mardi 25 juin à une délégation de la MONUSCO qui s’est rendue dans cette région.

Les récentes atrocités par les assaillants en territoire de Djugu ont entrainé le déplacement massif de la population dans cette entité.

Des milliers d’habitants ont fui dans les zones sécurisées par les casques bleus. Au village de Rho dans la chefferie de Bahema Nord, Il y a environ 18 déplacés qui sont protégés par les Casques bleus qui organisent des patrouilles diurnes et nocturnes.

Ces patrouilles sont organisées en vue de prévenir les attaques des hommes armés qui sont non loin du camp.

A Lodda dans le secteur de Walendu Pitsi, plus de 3 000 déplaces ont trouvé refuge à côté du Camp de la MONUSCO.

Le chef de groupement Losandrema en chefferie de Bahema Nord, Jérémie Mateso, ajoute que l’intervention des casques bleus a permis à 130 personnes qui étaient encerclées par les assaillants dans une dizaine de villages de la localité de Tche d’être sauvées.

Ces personnes sont sorties de la brousse pendant les opérations des patrouilles des forces de la MONUSCO dans la zone.

A Pimbo, chef-lieu du secteur de Walendu Djatsi, les Casques bleus ont tiré des coups de feu pour chasser les assaillants qui avaient barricadé la route RN 27 pendant les atrocités.

Source: http://www.radiookapi.net/

Laisser un commentaire