Ituri: le président de la FEC craint pour la sa vie

0

Le président provincial de la Fédération des entreprises du Congo (FEC) en Ituri craint pour sa vie et celle de sa famille. Mardi 20 février, il a affirmé figurer sur la liste des personnalités de l’Ituri qui font l’objet de menaces de mort sur les réseaux sociaux pour leur rôle présumé dans les tensions intercommunautaires à Djugu.

Outre le président de la FEC, le message cible deux députés nationaux, deux enseignants d’Universités et deux commerçants. Tous sont originaires de la collectivité de Bahema Nord, qui a enregistré le plus grand nombre des victimes jusque-là dans le conflit communautaire de Djugu. L’auteur des menaces les accuse d’avoir perçu l’argent du pouvoir pour entretenir les conflits armés dans ce territoire.

Mardi matin, le président de la FEC en Ituri, Constant Bubu Lenga, a alerté l’opinion à travers la presse : «Je voudrais prendre à témoin l’opinion publique et surtout les autorités de l’Etat parce que nous sommes dans l’insécurité totale».

A travers des SMS, «on nous menace, partout où on va nous trouver à Kinshasa ou à Kampala, qu’on nous tue avec armes blanches ou armes à feu», a témoigné Constant Bubu Lenga. Il dit se mettre désormais à la disposition de l’Etat congolais pour le sécuriser, lui et sa famille.

Le président de la FEC en Ituri affirme avoir saisi officiellement les services de sécurité à ce sujet.

Source : 7sur7.cd

Laisser un commentaire