Ituri: l’Assemblée nationale dépêche une mission pour évaluer la situation à Djugu

0

Une délégation de l’Assemblée nationale de la RDC composée d’une dizaine des députés nationaux parmi eux certains élus de l’Ituri et d’autres agents de la chambre basse du parlement séjourne en ville de Bunia depuis le lundi 8 octobre.

Selon le président du caucus des parlementaires de l’Ituri qui fait partie de la dite délégation, l’objet de leur mission de 5 jours est d’évaluer la gestion de la crise du territoire de Djugu.

« Nous sommes venus pour entendre certaines personnes de la province à qui on a remis la gestion de la situation de la violence de Djugu pour voir à quel niveau ils sont avec les instructions du gouvernement de la République, qu’est ce qu’ils ont fait avec les moyens mis à leur disposition, qu’ est ce qui manque pour la réussite de leur mission. Nous ne sommes pas venus pour le dialogue » a précisé l’honorable Mambo Mawa Le Bon dans un échange avec buniaactualite.com

Signalons que sa déclaration entre en contradiction avec l’objet inscrit dans l’ordre de mission collectif livré par la chambre basse du parlement, publié dans les réseaux sociaux le dimanche dernier par sa collègue Musafiri Espérance, qui a épinglé l’aspect « guerre inter-éthnique » en territoire de Djugu. Ce qui a suscité une polémique en Ituri pendant que plusieurs couches ne l’ont jamais reconnu.

Les mêmes parlementaires avaient effectué une mission au début de l’année en cours dans plusieurs entités de Djugu victimes des atrocités. Des recommandations formulées ont été remises aux autorités nationales.

« C’est une bonne chose qu’on s’interesse à la situation de Djugu, mais ce qui est important pour nous est qu’on arrive à un bon résultat qui pourra remettre une paix durable dans cette partie de l’Ituri. Jusque là on ne fait que donner de l’accalmie sans approfondir la situation, nous ne souhaiterions pas que ça soit une promenade de santé sinon ça ne sera que le fond de commerce » a déclaré Claudine Nzeni Mungumiyo, présidente de l’union des associations culturelles pour le développement de l’ituri, UNADI en sigle, regroupant toutes les communautés originaires de l’Ituri.

Plusieurs délégations venues de Kinshasa ont déjà fait le déplacement en Ituri pour la crise de Djugu sans qu’une solution idoine ne soit trouvée. Emmanuel Shadari actuel candidat à la présidentielle du Front commun pour le Congo, FCC, alors ministre de l’intérieur, Henry Mova Sakanyi, son successeur à ce poste, Didier Etumba, alors chef d’état-major des FARDC, le général Kaumbu, chef d’état-major de la force terrestre et tant d’autres, figurent parmi ces personnalités congolaises.

Source: http://www.mediacongo.net/

Laisser un commentaire