Ituri : 39 morts dans de nouveaux massacres non confirmés par l’armée à Djugu

0

Trois villages de la chefferie de Bahema nord ont été la cible de nouveaux massacres la nuit de lundi à ce mardi 13 mars, faisant 39 victimes selon des sources locales.

Le chef de cette entité qui livre la nouvelle indique que les villages concernés se situent à plus de 57 km de Bunia au bord du lac Albert.

« Dans le village de Djo ils ont tué 10 personnes, à Gbi 10 morts et à Takpa 19 personnes abattues. Ce qui fait au total 39 morts », a déclaré Pilo Mulindro Willy, chef de Bahema nord joint au téléphone par buniaactualite.com.

Cette information n’a pas été confirmée par l’armée qui dément tout massacre dans cette contrée « A Djo il n’y a pas eu massacre. Il s’agissait d’un groupe de voleurs venus investir le village comme il a déjà été abandonné par la population. Nos forces les ont pourchassé et actuellement la situation est sous contrôle de l’armée », a affirmé le lieutenant Jules Ngongo, porte-parole militaire de la 32e région militaire basée en Ituri.

Depuis décembre 2017, le territoire de Djugu est le théâtre de violentes attaques attribués à des assaillants présentés comme provenant des villages de l’ethnie Lendu et qui visent principalement des sujets Hema.

Une forte délégation du gouvernementale, conduite par le ministre de l’intérieur et sécurité Henry Mova Sakanyi, qui séjourne à Bunia depuis début mars, s’est rendu ce mardi dans la région pour évaluer la situation.

Son agenda prévoit une descente à Kpandroma et à Blukwa où il pourrait s’entretenir avec les autorités locales, a-t-on appris de sources concordantes.

Source : Media Congo

Laisser un commentaire