Ituri : 13 auteurs présumés dans les violences de Djugu remis à la Justice militaire

0

La police provinciale de l’Ituri a procédé ce lundi 12 mars à la présentation devant la justice militaire du dossier de treize prévenus dans les violences communautaires survenues en territoire de Djugu depuis décembre dernier.

Le major Abeli Mwangu, porte-parole de la PNC Ituri qui conduisait ces personnes a indiqué qu’il s’agit d’une première vague de ceux qui ont déjà été entendus par la commission provinciale qui avait été mise en place pour examiner leur situation au cas par cas.

« Les enquêtes se poursuivent et les prévenus continuent d’être entendus par la commission. Au fur et à mesure d’autres vont être remis aux autorités judiciaires » a-t-il expliqué.

Le gouverneur de province qui a également assisté à la séance a affirmé avoir créé ladite commission d’audition pré juridictionnelle composée de tous les membres du comité de sécurité.

« Lorsque des prévenus sont appréhendés soit par la police soit par l’armée au front, ils sont présentés devant cette commission composée d’experts outillés en la matière pour être auditionnés avant d’être mis à la disposition de la justice » a expliqué Abdalah Pene Mbaka au micro de buniaactualite.com, annonçant la tenue prochaine des audiences foraines sur place de Djugu.

Il explique le temps pris par cette commission pour achever ses auditions par la difficulté de comprendre la langue des prévenus ainsi que le souci d’approfondir le dossier.

Ituri : 13 auteurs présumés dans les violences de Djugu remis à la Justice militaire

Près d’un mois après leur arrestation par le police, des voix s’étaient déjà exprimés pour exiger ce transfèrement ainsi que la tenue des audiences, notamment le procureur de la république qui avait même jugé d’illégale leur détention car selon lui, le délai légal de 48heures était déjà largement dépassé.

En séjour à Bunia, le ministre de l’intérieur et sécurité, Henry Mova Sakanyi a annoncé le week-end ce transfèrement indiquant que le nombre total des prévenus concernés dépasse la cinquantaine.

Source : Media Congo

Laisser un commentaire