Intégration sous-régionale : nécessité d’une collaboration pour relever les défis

0

Afin de développer les leviers importants pour le développement économique du continent africain, à savoir les infrastructures (portuaires, numériques…), la logistique, la transformation industrielle et le tourisme, les Etats sont appélés à bâtir une collaboration pour un partage d’expériences.

La problématique a été évoquée par des opérateurs économiques congolais, marocains et d’autres pays d’Afrique ayant pris part à l’ouverture, le 21 juin à Kintélé, de la première édition d’Ifran, forum organisé sur le thème «L’intégration régionale au service de l’Afrique émergente ».

« Nous, Africains, avons besoin de nous rencontrer, nous connaître et de construire ensemble. Et, Ifran forum a été créé pour mettre en place cette plate-forme d’échanges destinée aux opérateurs économiques ainsi qu’aux politiques ayant la volonté d’agir », a déclaré la présidente d’Ifran forum, Khadija Idrissi Janati.

« Chaque pays possède ses particularités, ses défis et sa propre façon de les appréhender. Le continent offre ainsi de nombreuses opportunités de partenariats que seule l’intégration régionale rendrait possible », a-t-elle ajouté.

Ouvrant officiellement les assises qui se clôturent ce 22 juin, par la visite du site industriel de Maloukou, le président de la Chambre de commerce de Brazzaville, Paul Obambi, a déclaré : « Notre pays a motivé la création de cette zone de libre-échange continentale et nous devons jouer un rôle important. Libre-échange égale vendre et acheter, quelle sera la place du Congo ? », s’est-il interrogé, avant de relever : « Nous devons nous mettre en position de bataille pour produire puis, consommer et commercialiser les produits qui viendront de l’extérieur ».

Selon ce dernier, les secteur, à travers lesquels le Maroc et le Congo pourront se partager leurs expériences, sont l’agriculture, les mines et le port.

Cette première édition itinérante s’inscrit dans le cadre de la Semaine du Maroc au Congo. Elle fait honneur, d’après son organisatrice, au rôle moteur que joue la République du Congo dans la dynamisation de l’économie de la sous-région Afrique centrale.

L’Afrique est en train de se construire de grandes ambitions. Par conséquent, l’initiative de lancer des éditions itinérantes confirme l’engagement en faveur de l’exploitation des complémentarités entre les économies du continent afin de favoriser la co-émergence et la croissance partagée.

Légendes et crédits photo : 

Une vue des participants à Ifran forum

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire