Intégration régionale : le pont entre Brazzaville et Kinshasa se confirme

0

La République démocratique du Congo et la République du Congo ont conclu un accord de cinq cent cinquante millions de dollars pour se relier via un pont, a indiqué le 7 novembre, Jean-Jacques Bouya, ministre de l’Aménagement du territoire du Congo, lors de l’Africa investment forum 2018, qui se tient à Johannesburg, en Afrique du Sud.

Le nouveau projet devrait permettre de relier Brazzaville et Kinshasa, les deux capitales les plus proches du monde. Ainsi, d’après les propos du ministre Jean-Jacques Bouya, relayés par Bloomberg, le nouveau pont devrait enjamber le fleuve Congo qui sépare les deux villes sur environ 1 575 mètres.

Le projet devrait inclure la construction d’un pont à péage, d’une voie ferrée, d’une route et d’un trottoir. Une fois achevé, il facilitera le développement de zones économiques spéciales, de part et d’autre du nouveau pont, et stimulera les échanges humains et économiques entre les deux villes, donc entre les deux pays. Il devrait également permettre de réduire les risques et coûts liés aux seuls moyens de transport disponibles actuellement pour passer d’une capitale à l’autre (bateaux, avions).

Signalons que l’idée de la construction d’un pont pour relier les deux pays avait déjà été lancée en 2004 après l’adoption, par les membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale, d’un plan directeur consensuel des transports dans cette sous-région.

Africa investment forum est initié par la Banque africaine de développement. Les délégations gouvernementales ont présenté, le 7 novembre, leurs projets pour la construction d’infrastructures, alors que les entreprises, elles, vantent leur savoir-faire. Au milieu, les investisseurs sont courtisés et viennent en quelque sorte faire leur marché. Dans l’ensemble, ce sont trois jours de rencontres bilatérales, d’exposés et de signatures. L’objectif, comme l’a martelé lors de la cérémonie d’ouverture, le président de la Banque africaine de développement, Akinwumi Adesina, c’est de « boucler des transactions ».

Légendes et crédits photo : 

Une vue des participants à l’Africa investment forum 2018

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire