Institut français du Congo : les artistes ponténégrins honorent Nelson Mandela

0

Un hommage sera rendu à l’ancien président sud-africain, le 9 décembre à Pointe-Noire, à travers un spectacle dénommé « Viva Mandela ».

 

Le spectacle va raconter l’histoire d’un passé douloureux des peuples noirs dominés par le régime sud-africain de l’Apartheid, un mot qui signifie « séparation » en afrikaans, la langue des Afrikaners. En effet, « Viva Mandela » mêle à la fois des mots emprunts de tristesse, d’amertume et de douleur mais également de bonheur, d’amour et de réconciliation nationale. Dans cette création artistique, Nelson Mandela est plus qu’un homme, c’est un prophète et un libérateur.

Sous la houlette de Chériff Bakala, metteur en scène multicartes, des comédiens, danseurs, musiciens et rappeurs évoqueront les combats et la vie de la figure politique la plus inspirante du XXe siècle que fut Nelson Mandela. Ces artistes vont présenter au public la carte postale de l’Afrique du Sud, des années 1960 jusqu’aux années 1990. Avec ce « Viva Mandela », une fois encore, la réalité dépasse la fiction.

Né le 18 juillet 1918 à Mvazo, dans un petit village d’Afrique du Sud, Nelson Mandela fait des études de droit et s’engage très jeune dans la lutte contre l’Apartheid. Il est élevé dans la pensée bantoue « Ubuntu » qui veut dire « nous sommes les autres, les autres sont en moi ». En 1944, avec ses complices Walter Sisulu et Oliver Tambo, il crée la Ligue de la jeunesse du Congrès national africain, une organisation née en 1912 pour s’opposer à l’Apartheid. Il est emprisonné en 1963 en raison de son combat au sein de ce mouvement de lutte pour l’égalité interdit en 1960.

Condamné à la prison et aux travaux forcés à perpétuité en 1963, Nelson Mandela n’est libéré qu’en 1990, alors que le monde entier dénonce avec véhémence le régime sud-africain de l’Apartheid. En 1993, trois ans après sa libération, il reçoit le prix Nobel de la paix. Un an plus tard, les premières élections ont lieu et le portent à la présidence de son pays à l’âge de 76 ans. Il mène alors une politique de réconciliation nationale, inspirée par ses convictions et la pensée Ubuntu.

À travers un mélange des arts, c’est l’univers de cet homme intègre et à l’intelligence vive qui sera représenté le 9 décembre à l’Institut français du Congo par des artistes ponténégrins. De la campagne de sa jeunesse aux plus hautes fonctions qu’il occupa à la fin de sa vie, en passant par les vingt-sept années d’emprisonnement à cause de sa peau noire, « Viva Mandela » est un spectacle riche en émotion à ne pas rater.

 

 

 

 

 

Légendes et crédits photo : 

Nelson Mandela crédit photo »DR »

Source : adiac-congo.com

Laisser un commentaire