Inondations du 4 janvier: l’Assemblée nationale se saisit du dossier

0

L’Assemblée nationale ne pouvait rester insensible devant 48 morts, victimes de la pluie diluvienne de la nuit du 3 au 4 janvier dans la ville de Kinshasa.

Quelques députés nationaux de la ville de Kinshasa ont conféré jeudi 11 janvier 2018 au Palais du peuple avec le président de leur institution, Aubin Minaku Ndjalandjoko, pour faire un état des lieux sur la situation des victimes et de la ville de Kinshasa après cette catastrophe qui a endeuillé la capitale.

Le porte-parole de ce caucus des élus de la capitale, Patrick Muyaya, a déclaré que leur regroupement réitère sa compassion aux familles éplorées.

L’Assemblée nationale a scruté les causes à la base de cette malheureuse situation. Il s’agit, du non-respect et manque de connaissance des dispositions légales et réglementaires relatives à l’urbanisme et au lotissement urbain ; du manque de synergie au niveau des services de l’Etat commis à cette tâche ; du non-curage des caniveaux, rivières et égouts dans la ville-province de Kinshasa ; de la mauvaise évacuation des immondices, y compris la mauvaise gestion des emballages en plastique ; la progression continue des têtes d’érosions…

Ces députés recommandent au gouvernement de faire respecter « scrupuleusement » les dispositions légales et réglementaires en matière de construction, notamment, avant l’attribution des autorisations de bâtir ; sanctionner tous les intervenants, de près ou de loin, responsables de cette situation ; le curage immédiat des caniveaux, le dragage des rivières, et le débouchage des égouts.

Pour y parvenir, ces élus recommandent qu’un budget spécial soit alloué à l’Office de voirie et drainage pour que, dès ce vendredi 11 janvier 2018, ces travaux commencent pour prévenir les pluies annoncées dans les prochains jours.

Source : Media Congo

Laisser un commentaire