Initiatives communautaires : un diplôme honorifique décerné à Simone Loubienga

0

L’implication de l’administrateur-maire de Bacongo dans les activités sanitaires et d’assainissement n’a pas laissé indifférente la Coordination des associations et mutuelles du de cet arrondissement qui lui a décerné un prix d’honneur, le 13 juin.

C’est en présence de ses collègues des arrondissements 4 Moungali, Benjamin Alphonse Loukakou; 5 Ouenzé, Marcel Nganongo; 6 Talangaï, Privat Frédéric Ndeké; et 8 Madibou, Alain Milandou, que le Dr Simone Loubienga a reçu sa distinction honorifique dans la salle de mariages de la mairie de Bacongo. Remettant ce diplôme accompagné d’un balai en brindille, le président de la Coordination des associations et mutuelles de Bacongo, Théodore Malonga, a salué le courage, le management et le leadership de l’administrateur-maire de cet arrondissement. Il a rappelé que ce groupement associatif suit avec un intérêt et une attention soutenus son itinéraire politico-administratif depuis son arrivée à la tête de Bacongo.

« Madame le maire, votre engagement à l’implication de la salubrité et vos actions inédites au plan sanitaire sont des preuves tangibles et perceptibles à nos yeux. C’est un grand honneur et une grande fierté pour la population de notre arrondissement d’avoir exhumé la délibération municipale dans son contenu d’assainir notre arrondissement chaque premier samedi du mois. Et, cela a suscité l’attention du Premier ministre, chef du gouvernement, qui en a pris une circulaire à cet effet », a-t-il expliqué, précisant que la remise de cette distinction honorifique permet de reconnaître publiquement les mérites exceptionnels d’une femme de cœur.

Revenant sur les actions visant l’assainissement et la prise en charge sanitaire des habitants de Bacongo initiées par l’administrateur-maire, Théodore Malonga s’est également félicité de l’installation des clubs citoyens dans les différents quartiers de cette partie de Brazzaville. C’est ainsi qu’il espère que cette distinction éveillera davantage le génie de la première citoyenne de Bacongo. Saluant la bonne collaboration qui existe entre la mairie, les chefs et secrétaires de quartier, il a demandé aux administrateurs-maires présents à cette cérémonie de faire leur plaidoyer auprès des autorités compétentes afin de regarder la situation des trois ans d’indemnités non payées.

Quant aux jeunes de Bacongo, il les a invités à intérioriser les vertus du vivre ensemble, de l’acceptation des autres, du respect des autorités, des édifices publics et privés, des institutions et des symboles de la République ainsi que la lutte contre les antivaleurs.

Réceptionnant son diplôme, Simone Loubienga s’est félicitée de cette marque de distinction. « Merci pour le diplôme que vous m’avez décerné. Je demande aux chefs et aux secrétaires de quartier de prendre leur travail à bras le corps parce que vous êtes derrière nous les gérants de la cité. Chaque fois que j’ai eu besoin de vous, vous avez toujours répondu présents », a-t-elle déclaré.

Répondant à la préoccupation sur le non-paiement des indemnités des chefs et secrétaires de quartier, elle a rappelé que les autorités reconnaissent qu’ils sont des maillons sur lesquels les administrateurs-maires s’appuient. « Ce qui vous arrive n’est que la résultante du fait que le pays traverse une situation économique et financière difficile. Mais, soyez sûrs que, comme vous nous avez donné la responsabilité d’en parler aux autorités compétentes, les administrateurs-maires ici présents transmettront vos doléances », a promis Simone Loubienga.

Légendes et crédits photo : 

1- Simone Loubienga recevant son prix / Adiac
2- L’administrateur-maire de Bacongo posant avec ses collègues et le président de la coordination des associations/Adiac

Source : http://www.adiac-congo.com/

Laisser un commentaire